Reptiles de Guyane


En Guyane, on connait actuellement  environ 170 espèces de reptiles. 73 figurent sur cette page.


Anapsida

Sous-classe de vertébrés tétrapodes caractérisés par l'absence de fosse temporale.

Testudines

Cet ordre, qui rassemble les tortues terrestres, d'eau douce et marines compte 17 espèces dans le département.


Tortues marines :

Les plages de Guyane comptent parmi les plus importants sites de pontes de tortues marines au monde. Quatre espèces y nidifient régulièrement : la Tortue luth (Dermochelys coriacea), la Tortue olivâtre (Lepidochelys olivacea), la Tortue franche ou Tortue verte (Chelonia mydas) et quelques individus de Tortue caret ou Tortue imbriquée (Eretmochelys imbricata).  Pour en savoir davantage sur les tortues marines de Guyane : Programme Tortues Marines Est Guyane.

Dermochelyidae

La Tortue luth est la seule espèce actuelle de cette famille. Cette dernière se caractérise par une absence de plaques kératinisées, remplacées par un cuir épais et porté par des os dermiques. Sa "carapace"  qui se nomme dossière est marquée par 7 carènes longitudinales. 

(1/1)

Cheloniidae

(1/4)

Tortues d'eau douce :

On dénombre 12 espèces de tortues d'eau douce dans le département dont une espèce introduite.

Emydidae (Trachémyde à tempes rouges)

La famille des Emydidae rassemble 10 genres et environ 50 espèces dans le mondes. Toutes sont Nord-Américaines à l'exception de la Cistude d'Europe (Emys orbicularis) ; la Trachémyde à tempes rouge  (Scripta elegans) est une espèce introduite en Guyane.

(1/1)

Chelidae

(3/4)

Podocnemididae

La famille des Podocnemididae est représentée par 2 espèces en Guyane : la Podocnémide de Cayenne (Podocnemis unifilis) et le Peltocéphale de Duméril (Peltocephalus dumerilianus). Une troisième espèce la  Podocnémide élargie (Podocnemis expansa) fait référence à un spécimen des collections du Muséum d'Histoires Naturelles de Paris (MNHN) collecté par les premiers explorateurs et qui serait originaire du département. Néanmoins, cette espèce n’a jamais été retrouvée depuis. Les Podocnémides élargies ci-dessous ont été photographiées au zoo de Guyane.  Cette espèce est mentionnée au Brésil, en Bolivie, en Colombie, en Équateur, au Guyana, au Pérou et au Venezuela. Sa présence à la Trinité est incertaine. Le Peltocéphale de Duméril est une espèce extrêmement rare dans le département.

(1/2)

Kinosternidae

Une unique espèce représente cette famille en Guyane : la Tortue scorpion (Kinosternon scorpioides). Cette tortue possède 2 caractères singuliers. Son plastron est mobile si bien qu'elle est capable de s’enfermer presque entièrement dans sa carapace. Également, l'extrémité de sa queue se termine par une pointe kératinisée d'où son nom d'espèce : scorpioides.  Cette pointe ne lui permet cependant pas de se défendre.

(1/1)

Geoemydidae

(1/1)

Tortues terrestres :

Deux espèces de tortues terrestres vivent en Guyane.

Testudinidae

Dans le département, cette famille est représentée par 2 espèces : la Tortue charbonnière (Chelonoidis carbonaria) qui vie préférentiellement dans les savanes et la Tortue denticulée (Chelonoidis denticulata)  qui est plutôt forestière.

(1/2)

Diapsida

Sous-classe de vertébrés tétrapodes caractérisés par la présence de 2 paires de fosses temporales.

Squamata - Sauria (Lézards)


Gekkota (Geckos) :

Les Geckos étaient autrefois regroupés dans une seule famille. Ils rassemblent plus de 1 500 espèces dans le monde. En Guyane, ils sont représentés par 9 espèces réparties au sein de 3 familles (Gekkonidae, Phyllodactylidae et Sphaerodactylidae) et 7 genres. Ils se caractérisent par une tête large, de grands yeux, une peau granuleuse et un corps dodu. La plupart possèdent des disques adhésifs aux doigts et aux orteils leur permettant de grimper sur les surfaces verticales lisses, mais ces doigts peuvent être repliés pour leur permettre de courir au sol. Ces animaux ne possèdent pas de paupières (excepté chez les Eublepharidae). Ils sont essentiellement nocturnes et possèdent une pupille verticale. La coloration du corps peut varier très rapidement au cour de la journée. Enfin, les Geckos communiquent par des couinements.

Gekkonidae

Les Gekkonidae sont représentés par 2 espèces en Guyane : le Gecko mutilé (Gehyra mutilata), espèce introduite dans la région et très fréquente le soir sur les murs des maisons et l'Hémidactyle mabouia (Hemidactylus mabouia), indigène.

(1/2)

Phyllodactylidae

Les Phyllodactylidae ont été décrits sur la base d'une analyse phylogénétique moléculaire en 2008. Ils rassemblent environ 113 espèces qui se répartissent en Amérique du Nord et du sud, en Afrique du Nord, en Europe et au Moyen-Orient. Une unique espèce est présente en Guyane : le Gecko à pattes de canard (Thecadactylus   rapicauda). C'est une espèce forestière facilement observable la nuit sur les carbets ou les panneaux en bois et munies de toit le long des sentiers balisés.

(1/1)

Sphaerodactylidae

Les Sphaerodactylidae rassemblent plus de 200 espèces qui se répartissent en Amérique du Nord et du Sud, dans les Caraïbes, ainsi qu'en Europe du sud, en Afrique du Nord, eu Moyen-Orient et en Asie centrale. La Guyane en accueille 7 espèces dont 4 genres : le Gecko nain d'Amazonie (Chatogekko amazonicus ), le Gonatode aux yeux bleus (Gonatodes annularis), le Gonatode des carbets (Gonatodes humeralis), le Gonatode à bande blanche (Gonatodes vittatus), le Lépidobléphare des Heyer (Lepidoblepharis heyerorum) et le Pseudogonatode des Guyanes (Pseudogonatodes guianensis). Certains représentant de cette famille sont parmi les plus petits vertébrés terrestres du monde. Ce sont essentiellement des petits lézards qui vivent dans la litières forestière.

(3/7)

Scinciformata

Scincidae - Lygosominae

Les Scincidae forment la plus vaste famille des Sauria (après les Colubridae) avec plus de 1 500 espèces. La Guyane en accueille 2 espèces : la Mabuya à deux lignes (Mabuya bistriata) et le Mabuya à points noirs (Mabuya nigropunctata). Les scinques ressemblent à de vrais lézards, mais la plupart des espèces n'ont pas de cou prononcé et leurs pattes sont relativement petites. Certains genres (ex : Typhlosaurus) ne possèdent pas de membre tandis-que d'autres (ex : Neoseps), ont des membres réduits et moins de cinq orteils sur chaque pied. Le crâne est recouvert d’importantes écailles osseuses, dont la forme et la taille correspondent, tout en se recouvrant. Leur locomotion ressemble davantage à celle des serpents qu'à celle des lézards aux membres bien développés. La plupart des espèces possèdent une capacité d'autonomie (possibilité de la perte de la queue), à l'exception des espèces à queue trapue.

(1/2)

Iguania

Iguanidae

(1/1)

Polychrotidae

(6/7)

Tropiduridae

(4/5)

Laterata - Teiformata

Teiidae

(6/10)

Gymnophtalmidae

(5/13)

Squamata - Serpentes (Serpents)

La Guyane accueille 96 espèces de serpents réparties en neuf familles. 30 espèces figurent sur cette page .


Typhlopidae

(1/1)

Anomalepididae

(1/2)

aniliidae

(1/1)

Boidae

(4/7)

Colubridae

(9/19)

Dipsadidae

L'identification du groupe des pseudoboas du genre Drepanoides peu se révélé particulièrement délicate. Pour une identification fiable : Dewynter, M. (2016) L’identification des serpents du groupe Pseudoboa - Drepanoides -  Clelia. Les cahiers de la fondation Biotope 1:1–8.

(11/53)

Elapidae

(1/6)

Viperidae

(2/5)

Diapsida - Archosauria


Crocodylia

Alligatoridae

Cette famille est représentée par 4 espèces en Guyane :  le Caïman à lunettes  (Caiman crocodilus), le Caïman gris (Paleosuchus trigonatus), le Caïman noir (Caiman niger) et le Caïman rouge (Paleosuchus palpebrosus). Pour les identifier : Dewynter M., Marty C., Blanc M. (2016). L’identification des caïmans de Guyane Caïman Melanosuchus & Paleosuchus).  Les cahiers de la fondation Biotope 2 : 1–10.

(4/4)