Oiseaux d'Europe


La région du paléarctique occidental couvre la partie occidentale de l’écozone paléarctique, à savoir l’Europe, l’Afrique du Nord, jusqu’au Sahara central (Hoggar et Tibesti inclus), et le Moyen-Orient, ainsi que les Açores, Madère, les Canaries, les îles du banc d’Arguin (Mauritanie) et les îles du Cap-Vert. Cette zone biogéographique accueille 1084 espèces d'oiseaux, tous statuts confondus.


Anseriformes

Il s'agit d'un ordre d'oiseaux rassemblant 3 familles dans le monde : les anhimidés (kamichis), représentés par 3 espèces en Amérique du sud, les anséranatidés (canaroie), représentés par une espèce en australasie et les anatidés,  représentés par 164 espèces  (Congrès ornithologiques international).


Anatidae

Il s'agit de  la plus importante famille de l'ordre des Anseriformes. Elle rassemble 5 sous-familles de palmipèdes dont 4 sont présentes dans la région : Dendrocygnae, Anserinae, Tadorninae et Anatinae.

Dendrocygnae (Dendrocygnes)

La sous-famille des Dendrocygnae rassemble 8 espèces dans le monde dont 3 dans la région : le Dendrocygne veuf (Dendrocygna viduata), le Dendrocygne fauve (Dendrocygna bicolor) et le Dendrocygne siffleur (Dendrocygna javanica). Le nom de dendrocygne fait référence à l'habitude de certaines espèces du groupe de se percher dans les arbres. Ces oiseaux se caractérisent par un corps trapu et un cou et des pattes assez longs.

(1/3)

Anserinae (Cygnes, Oies et Bernaches)

Les Anserinae sont les plus grands représentant de l'ordre des ansérifomes. Cette sous-famille rassemble 5 genres dont 3 sont présent dans la région : Cygnus, Anser  et Branta.

(4/21)

Tadorninae (Ouette et Tadornes)

Cette sous-famille rassemble 23 espèces à travers le monde dont 3 dans la région du paléarctique occidental : leTadorne de Belon (Tadorna tadorna), le Tadorne casarca (Tadorna ferruginea) et l'Ouette d'Égypte (Alopochen aegyptiaca).

(1/3)

Anatinae (Canards, sarcelles, nette, fuligules, Eider, Arlequin, harelde, macreuses,garrots, Harles, érismatures)

(10/53)

Galliformes


Phasianidae (Dindon, Gélinotte, Tétras, Lagopèdes, Perdrix, Francolins, Faisans)

(1/27)

Procellariiformes


Hydrobatidae (Océanites)

Les hydrobatidés sont de petits oiseaux (de 13 à 26 cm) pélagiques et cosmopolites, on les trouve sur tous les océans. Leur bec porte des narines tubulaires, qui associées à des glandes jouent un rôle actif en contrôlant le taux de sodium-potassium du sang et permettent son élimination via une solution concentrée.

(1/5)

Procellariidae (Pétrels, Fulmard, Damier, Puffins)

Cette famille d'oiseaux pélagiques rassemble 80 espèces vivante dans le monde. La région considérée rassemble 29 espèces. Comme les Hydrobatidae, les Procellaridae possèdent des narines tubulaires, qui associées à des glandes jouent un rôle actif en contrôlant le taux de sodium-potassium du sang et permettent son élimination via une solution concentrée.

(3/29)

Gaviiformes

L'ordre des graviiforme ne compte qu'une famille : les graviidés.


Gaviidae

La famille des graviidés rassemble 6 espèce dans le monde. Elles appartiennent toutes au genre Gavia et 5 sont présentes dans la région : le Plongeon catmarin (Gavia stellata), le Plongeon arctique (Gavia arctica), le Plongeon du Pacifique (Gavia pacifica) ,  le Plongeon imbrin (Gavia immer) et le Plongeon à bec blanc (Gavia adamsii).

(1/5)

Podicipediformes

L'ordre des podicipediformes ne compte qu'une famille : les podicipédidés.


Podicipedidae (Grèbes)

Cette famille, constituée de 6 genres rassemblement 22 espèces à travers le monde. La région de Paléarctique occidental en accueille 6 espèces : le Grèbe castagneux (Tachybaptus ruficollis), le Grèbe à bec bigarré (Podilymbus podiceps), le Grèbe jougris (Podiceps grisegena), le Grèbe huppé (Podiceps cristatus), le Grèbe esclavon (Podiceps auritus) et le Grèbe à cou noir (Podiceps nigricollis). Ces oiseaux ont un corps long et fuselé avec des pattes très courtes et positionnées très en arrière du corps d'où le nom de cette famille : Podicipedidae ("pieds au derrière"). Oiseaux aquatiques, les grèbes ne sont pas adaptés à la marche sur terre, où ils vont très rarement ; ils y sont plus vulnérables que d'autres oiseaux. Par ailleurs, ils ne sont pas non plus des spécialistes du vol, car leurs ailes sont relativement petites et leur musculature pectorale est assez peu développée.

(5/6)

Phoenicopteriformes

Ordre qui rassemble une unique famille :  les Phenicopteridae.


Phoenicopteridae (Flamants)

Cette famille, constituée de 3 genres et 6 espèces vivantes, compte 2 représentants dans la région du paléarctique occidental :  le Flamant rose (Phoenicopterus roseus) et le Flamant nain (Phoeniconaias minor). Le bec est courbé et couplé à de longues pattes et un long coup, sa morphologie permet la filtration de la vase et de l’eau en profondeur. La coloration du plumage provient des pigments caroténoïdes présents dans les algues et consommés par les oiseaux. Ces pigments sont principalement la canthaxanthine,  la phoenicoxanthin et l'astaxanthine.

(1/2)

Ciconiiformes

Ciconiidae est la seule famille de l'ordre des Ciconiiformes.


Ciconiidae (Tantales, Bec-ouvert, Cigognes, Marabout)

Les ciconiidés rassemblent 6 genres et 19 espèces à travers le monde. La région en compte 6 appartenant à 4 genres distincts : le Tantale ibis (Mycteria ibis), le Bec-ouvert africain (Anastomus lamelligerus), la Cigogne noire (Ciconia nigra), la Cigogne épiscopale (Ciconia episcopus), la  Cigogne blanche (Ciconia ciconia) et le  Marabout d'Afrique (Leptoptilos crumenifer).

(2/6)

Pelecaniformes


Threskiornithidae (Ibis et Spatules)

Les threskiornithidés rassemblent 13 genres et 35 espèces actuelles d'ibis et de spatules à travers le monde. La région du paléarctique occidental compte 3 espèces d'ibis : l'Ibis sacré (Threskiornis aethiopicus), l'Ibis chauve (Geronticus eremita), l'Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus), et une spatule : la Spatule blanche (Platalea leucorodia). Autrefois  considérée en danger critique d'extinction par l'IUCN, la population mondial de l'Ibis chauve, se reconstitue grâce aux nombreux programmes de protection mis en place. Au Maroc, les effectifs de cette espèce sont en pleine expansion, on comptait plus de 700 oiseaux pour environ 300 couples reproducteurs en 2018, contre 589 individus en 2017.

(4/4)

Ardeidae (Butors, Blongios, Bihoreaux, Hérons, Crabiers et Aigrettes, )

Cette vaste famille rassemble 19 genres et 67 espèces répartie en 4 sous-familles. La région biogéographique considérée ici compte 2 Botaurinae et 25 Ardeinae.

Ardeinae

(7/25)

Suliformes


Fregatidae (Frégates)

Cette famille est représenté par 5 espèces à travers le monde et 3 sont présentes dans la région et sont rares ou occasionnelles : la Frégate aigle-de-mer (Fregata aquila), la Frégate superbe (Fregata magnificens) et la Frégate ariel (Fregata ariel).

(1/3)

Sulidae (Fous)

Les sulidés rassemblent 3 genres et 10 espèces de fous dans le monde. La région compte 5 espèces : le Fou de Bassan (Morus bassanus), le Fou du Cap (Morus capensis),  le Fou masqué (Sula dactylatra), le Fou à pieds rouges (Sula sula) et le Fou brun (Sula leucogaster).

(1/5)

Phalacrocoracidae (Cormorans)

La famille des  Phalacrocoracidae est constituée par 3 genres et 36 espèces à travers le monde. Dans la région, cette famille compte 9 espèces appartenant à 2 genres distincts : le Cormoran africain (Microcarbo africanus), le Cormoran pygmée (Microcarbo pygmeus), le Cormoran pélagique (Phalacrocorax pelagicus), le Cormoran à aigrettes (Phalacrocorax auritus), le Cormoran huppé (Phalacrocorax aristotelis), le Grand Cormoran (Phalacrocorax carbo), le Cormoran à poitrine blanche (Phalacrocorax lucidus), le Cormoran de Temminck (Phalacrocorax capillatus) et le Cormoran de Socotra (Phalacrocorax nigrogularis). Ces oiseaux possèdent un plumage partiellement perméable, en raison du fait que les trois quarts de la surface de leurs plumes ne comportent pas de crochets sur les barbules, rendant celles-ci libres et perméables. Cette propriété permet aux cormorans de dépenser moins d'énergie en plonger, car moins d'air est emmagasiné dans le plumage en comparaison avec d'autres oiseaux aquatiques, le rendant ainsi plus lourd. La position du cormoran, ailes déployées à la sortie de l’eau lui permet de sécher ses plumes, d'assurer une meilleure thermorégulation et de faciliter sa digestion.

(2/9)

Accipitriformes


Accipitridae (Gypaète, Vautours, Pygargues, Aigles, Circaète, Milans, Busards, Buses, Bondrée, éperviers, Autours et élanion)

(12/50)

Gruiformes


Rallidae (Râles, Marouettes, Gallinules, Foulques et Talèves)

(2/20)

Gruidae (Grues)

La famille des gruidés, rassemble 2 genres et 15 espèces vivantes  réparties en 2 sous-familles. 

Gruinae

La sous-famille Gruinae compte 5 espèces dans la région : la Grue de Sibérie (Leucogeranus leucogeranus), la Grue du Canada (Antigone canadensis), la Grue demoiselle (Grus virgo), la Grue cendrée (Grus grus) et la Grue moine (Grus monacha).

(1/5)

Charadriiformes


Haematopodidae (huitriers)

Douze espèces d'huîtriers (Haematopus sp.) constituent la famille des hématopodidés. Deux espèces sont présentes dans la région du paléarctique occidental : l'Huîtrier de Moquin (Haematopus moquini) et l'Huîtrier pie (Haematopus ostralegus).

(1/2)

recurvirostridae (Avocette, échasses)

La famille de recurvirostridés rassemble 3 genres et 10 espèces vivantes à travers le monde. La région concernée ici en compte 3 espèces : l'Échasse blanche (Himantopus himantopus), l'Avocette élégante (Recurvirostra avosetta) et l'Avocette d'Amérique (Recurvirostra americana).

(2/3)

pages :

 

-1-