Oiseaux de Guyane


La Guyane accueille 735 espèces d'oiseaux tous statuts confondus (les sous-espèces ne sont pas considérées ici). La classification et les chiffres présentés sur cette page sont issus du Comité Ornithologique International (C.O.I.) (version 10.1, 2020), pour les chiffres internationaux, et de la Liste des Oiseaux de Guyane (C.H.G., 2020), pour les chiffres régionaux. Cette dernière, réalisée par le Comité d'Homologation de Guyane est disponible en version pdf, sur le site faune-guyane, ou directement ici. Parmi les 735 oiseaux de Guyane, 725 espèces sauvages ont été observées depuis 1992 ; 6 espèces sauvages n'ont pas été revues depuis 1992 et 2 espèces sont introduites ou échappées de captivité et ont fait souche dans le département. La classification des familles est issues du (C.O.I.) (version 10.1, 2020).


Eurypygiformes


Eurypygidae

La famille monospécifique des Eurypygidae est représentée par le Caurale soleil ( Eurypyga helias).

(0/1)

Phaethontiformes


Phaethontidae

La famille des Eurypygidae est représentée par  1 genre et 3 espèces dans le monde. Seul le Phaeton à bec rouge (Phaeton aethereus) est parfois observé au large des côtes  Guyanaises.

(0/1)

Procellariiformes

L'ordre des Procellariiformes regroupe 4 familles, 27 genres et 147 espèces dans le monde.


Oceanitidae

Les Oceanitidae sont représentées par 5 genres et 9 espèces dans le monde. Deux espèces sont notamment présente en Guyane : l'Océanite  à ventre noir (Fregetta tropica) et l'Océanite de Wilson (Oceanites oceanicus).

(0/2)

Hydrobatidae (Océanites)

Les Hydrobatidae rassemblent 15 espèces dans le monde dont 3 espèces sont notamment présentes en Guyane : l'Océanite de Castro (Oceanodroma castro), l'Océanite de Swinhoe (Oceanodroma monorhis) et l'Océanite culblanc (Oceanodroma leucorhoa). Ce sont de petits oiseaux (de 13 à 26 cm) pélagiques et cosmopolites. Leur bec porte des narines tubulaires, qui associées à des glandes jouent un rôle actif en contrôlant le taux de sodium-potassium du sang et permettent son élimination via une solution concentrée.

(0/3)

Procellariidae

Cette famille d'oiseaux pélagiques rassemble 16 genres et 99 espèces dans le monde dont 7 espèces notamment présentes en Guyane : le Pétrel gongon (Pterodroma feae), le Pétrel de Bulwer (Bulweria bulwerii), le Puffin cendré (Calonectris diomedea), le Puffin fuligineux (Ardenna grisea), le Puffin majeur (Ardenna gravis), le Puffin des Anglais (Puffinus puffinus) et le Puffin d'Audubon (Puffinus lherminieri). Les Procellaridae possèdent un bec à narines tubulaires, qui associées à des glandes, jouent un rôle actif en contrôlant le taux de sodium-potassium du sang et permettent son élimination via une solution concentrée.

(3/7)

Ciconiiformes

L'ordre des Ciconiiformes est représenté par une unique famille dans le monde : le Ciconiidae.


Ciconiidae (Cigogne, Jabiru et Tantale)

Les Ciconiidae rassemblent 6 genres et 19 espèces à travers le monde. En Guyane, cette famille est représentée par 3 espèces appartenant à 3 genres distincts : le Tantale d'Amérique (Mycteria americana), relativement commun dans les marais de Kaw ou sur la route de Guatémala, le Jabiru d'Amérique (Jabiru mycteria) et la Cigogne maguari (Ciconia maguari) dont la présence est très occasionnelle dans le département.

(1/3)

Suliformes

L'ordre des Suliformes rassemble 4 familles, 8 genres et 61 espèces dans le monde.


Fregatidae (Frégate superbe)

Le genre Fregata est représenté par 5 espèces à travers le monde. La Frégate superbe (Fregata magnificens) est la seule espèce qui représente cette famille en Guyane. Les frégates sont visibles en vol sur l'ensemble du littoral. Une colonie d'oiseaux nicheur est présente sur l'île de la Réserve Naturelle Nationale de l'Ile du Grand-Connétable et comptait 1000 nids en 2014. Il s'agit de la seule colonie de reproduction des Guyanes. Le mâle possède une poche membraneuse orange.  Elle devient rouge vif en période nuptiale et il la gonfle au cours de la parade. Pour en savoir plus  sur la réserve, les espèces et opportunités de visite : Réserve Naturelle Nationale de l'Ile du Grand-Connétable.

(1/1)

Sulidae

Les Sulidae rassemblent 3 genres et 10 espèces de fous dans le monde. La région compte 3 espèces :  le Fou masqué (Sula dactylatra), le Fou à pieds rouges (Sula sula) et le Fou brun (Sula leucogaster).

(0/3)

Anhingidae (Anhinga d'Amérique)

Phalacrocoracidae (Cormoran Vigua)

La famille des  Phalacrocoracidae est constituée par 3 genres et 36 espèces à travers le monde. Le Cormoran vigua (Phalacrocorax brasilianus) est la seule espèce de cormoran en Guyane. Ces oiseaux possèdent un plumage partiellement perméable, en raison du fait que les trois quarts de la surface de leurs plumes ne comportent pas de crochets sur les barbules, rendant celles-ci libres et perméables. Cette propriété permet aux cormorans de dépenser moins d'énergie en plonger, car moins d'air est emmagasiné dans le plumage en comparaison avec d'autres oiseaux aquatiques, le rendant ainsi plus lourd. La position du cormoran, ailes déployées à la sortie de l’eau lui permet de sécher ses plumes, d'assurer une meilleure thermorégulation et de faciliter sa digestion.

(1/1)

Cette famille rassemble un unique genre : Anhinga , représenté par 4 espèces dans le monde : une en Australie, une en Asie, une en Afrique et une en Amérique : l'Anhinga d'Amérique (Anhinga anhinga).  Le nom "Anhinga" vient de la langue Tupi du Brésil et veut dire "oiseau-diable" ou "oiseau-serpent" en raison de la posture de l'oiseau lorsque son corps est immergé et que seuls dépassent la tête et le cou dessinant un "S" à la surface de l'eau.

(1/1)

Pelecaniformes

L'ordre des Pelecaniformes rassemble 5 familles, 34 genres et 118 espèces dans le monde.


Threskiornithidae (Ibis et Spatule)

Les Threskiornithidae rassemblent 13 genres et 35 espèces d'ibis et de spatules à travers le monde. Ici, cette famille est représentée par 4 espèces d'ibis : l'Ibis rouge (Eudocimus ruber), l'Ibis vert (Mesembrinibis cayennensis), l'Ibis blanc (Eudocimus albus) et l'Ibis falcinelle (Plegadis falcinellus) et une spatule : la Spatule rosée (Platalea ajaja). L'Ibis rouge et la Spatule rosée se rencontrent préférentiellement sur la bande littorale dans les mangroves et les vasières tandis-que l'Ibis vert fréquente plutôt les mangroves, les forêts inondées et les marais de l'intérieur. La présence de l'Ibis blanc et de l'Ibis falcinelle est exceptionnelle en Guyane. Par ailleurs, les premières données d'observations pour ce dernier remontent à 2018 avec 2 individus observés dans les rizières de Mana.

(3/5)

Ardeidae (Onorés, Butors, Blongios, Bihoreaux, Savacou, Hérons et Aigrettes)

Cette vaste famille rassemble 19 genres et 67 espèces répartie en 4 sous-familles. La région biogéographique considérée ici compte 3 Tigrisomatinae (Onorés  et Agami), 1 Cochleariinae (Savacou huppé), 4 Botaurinae (Butors et Blongios) et 13 Ardeinae (Bihoreaux, Crabier chevelu (première mention en 2019), Hérons et Aigrettes).

Ardeinae

(13/13)

Pelecanidae (Pélican brun)

La famille des Pelecanidae  rassemble 8 espèces du genre Pelecanus dans le monde. Ces oiseaux généralement piscivores se caractérisent par un grand bec muni d'une poche volumineuse  et extensible. Cette dernière fonctionne à la manière d'une épuisette pour piéger des poissons. Le Pélican brun est l'unique espèce présente en Guyane. Elle est occasionnelle dans le département et les individus observés sont généralement des immatures.

(1/1)

Opisthocomiformes

L'ordre des Opisthocomiformes est représenté par une unique famille monospécifique : les Opisthocomidae.


Opisthocomidae (HOazin huppé)

L'Hoazin huppé (Opisthocomus hoazin) est le seul représentant vivant de la famille des Opisthocomidae. Cet oiseau qui fait figure d'exception parmi les oiseaux possède des caractéristiques anatomiques étonnantes. Son régime alimentaire est essentiellement composé de feuilles. Afin de pouvoir digérer la cellulose qu'elles contiennent l’hoazin a développé un jabot particulier (celui-ci représente près d'un tiers de son poids) qui fonctionne à la manière du rumen des  mammifères ruminants, grâce à des bactéries spécifiques. Le jabot et l'œsophage de l'oiseau hébergent des bactéries qui dégradent la cellulose en acides gras volatils assimilables par l'intestin grêle. Les juvéniles de l'Hoazin possèdent 2 griffes alaires qui leur permettent de s’agripper aux branches quand il grimpe. Au bout de quelques semaines, les griffes, désuètes, s'atrophient et disparaissent. En Guyane l'Hoazin huppé vit le long des cours d'eaux et des marais riches en Moucou-moucou (Montrichardia arborescens). Le site le plus accessible pour observer cette espèce est la Réserve Naturelle Nationale des Marais de Kaw pour en savoir plus : Marais de Kaw - Réserve Naturelle en Guyane.

(1/1)

Accipitriformes

L'ordre des Accipitriformes regroupe  4 familles, 75 genres et 266 espèces dans le monde.


Cathartidae (sarcoramphe et Urubus)

Famille de vautours américain, les Cathartidae rassemblent 7 espèces, dont 6 en Amérique du Sud. Cinq espèces sont notamment présentes en Guyane. L'Urubu noir (Coragyps atratus) est le plus petit et le plus anthropophiles des 5, on le rencontre essentiellement sur les plages et dans les décharges de la bande littorale. L'Urubu à tête jaune (Cathartes burrovianus) fréquente préférentiellement les savanes, tandis-que l'Urubu à tête rouge est relativement généraliste en termes d'habitats mais localisé à la bande littorale.  Enfin, deux espèces sont strictement forestières dans le département : le Grand urubu (Cathartes melambrotus)  et le Sarcoramphe roi ou Vautour pape (Sarcoramphus papa).

(3/5)

Pandionidae (Balbuzard pêcheur)

Seul représentant des Pandionidae, le Balbuzard pêcheur (Pandion haliaetus) est une espèce cosmopolite. En Guyane, sa reproduction n'est pas avérée et la plupart des individus observés sont des hivernants qui se reproduisent en Amérique du nord.

(1/1)

Accipitridae (élanions, Milans, Busard, éperviers, Autour, Buses, Harpies, aigles)

Les Accipitridae rassemblent la majorité des rapaces diurnes.  Cette famille totalise 255 espèces vivantes qui se répartissent en 67 genres. Avec 33 espèces, la richesse spécifique des Accipitidae de Guyane est importante. Elle est rendue possible grâce à une spécialisation des régimes alimentaires. Le représentant  le plus impressionnant de cette famille est sans conteste la Harpie féroce (Harpia harpyja). Seule espèce du genre Harpia, c'est le plus grand et le plus puissant rapace d’Amazonie et il figure parmi les plus grandes espèces d'aigles dans le monde. Son appellation « féroce » provient de l'extrême agressivité dont il fait preuve lorsqu'il s'agit de défendre son territoire ou son nid, ce qui en fait un rapace difficile à étudier sans protections adéquates. Ses principales proies sont des mammifères arboricoles comme les paresseux et les singes. L'observation des superprédateurs est généralement délicate en raison d'une densité de population naturellement très faible. La Harpie féroce ne fait pas exception à la règle. En revanche, d'autres espèces sont plus faciles à observer et notamment la Buse buson (Buteogallus aequinoctialis). Ce rapace vit dans les mangroves littorales et se nourrit essentiellement de crabes. Le Milan à queue fourchu est également fréquent en vol, mais généralement au dessus de la canopée. Ce Milan se nourrit essentiellement d'insectes qu'il capture en vol et d'impressionnant rassemblement peuvent être observés au moment de l'émergence des termites ailées (en début de saison des pluies). Le rapace le plus commun en Guyane reste cependant la Buse à gros bec car il s'agit d'une espèce synanthrope.

(17/35)

Strigiformes

L'ordre des Strigiformes rassemble 2 familles, 28 genres et 248 espèces dans le monde.


Tytonidae (effraie des clochers)

La Chouette effraie (Tyto alba) est une espèce cosmopolite. En Guyane, on peu l'observer sur la bande côtière, dans les paysages agricoles dominés par l'élevage, et plus particulièrement le long de la route de Guatémala et autour de Mana.

(1/1)

Strigidae (Hiboux et chouettes)

Les strigidés sont représentés par 12 espèces dans le département. La majorité sont forestières et difficiles à observer à l'exception de la Chevêche des terriers  (Athene cunicularia). Cette espèce active de jour comme de nuit niche au sol dans des terriers creusés souvent proches des habitations humaines.  

(2/12)

Trogoniformes

L'ordre des Trogoniformes est représenté par une unique famille, 7 genres et 43 espèces dans le monde.


Trogonidae (Trogons)

Les Trogonidae regroupent 7 genres et 43 espèces dont 5 sont notamment présentes en Guyane : le Trongon à queue noire (Lantana camara), le Trogon à queue blanche (Trogon viridis), le Trogon violacé (Trogon violaceus), le Trongon aurore (Trogon rufus) et le Trogon rosalba (Trogon collaris). Ce sont des oiseaux arboricoles compacts (de 23 à 40 cm), à cou court et queue longue et étagée. Les ailes sont courtes et les pattes très courtes. Le bec est court, large et crochu, et le plumage brillamment coloré. La nidification a souvent lieu dans une termitière abandonnée dans les arbres.

(2/5)

Coraciiformes

L'ordre des Coraciiformes rassemble 6 familles, 35 genres et 178 espèces dans le monde.


Alcedinidae (Martin-Pêcheurs)

La famille des Alcedidae regroupe 19 genres et 114 espèces dans le monde dont 6 sont notamment présentes en Guyane : le Martin-pêcheur à ventre roux (Magaceryle torquata) (le plus grand de la région), le Martin-pêcheur d'Amérique (Magaceryle alcyon), le Martin-pêcheur  d'Amazonie (Chloroceryle amazona), le Martin-pêcheur nain (Chloroceryle aenea), (le plus petit de la région), le Martin-pêcheur vert (Chloroceryle americana) et le Martin-pêcheur bicolor (Chloroceryle inda).  Ce sont des oiseaux compacts de taille petite à moyenne (10 à 46 cm), au bec droit et long, en forme de poignard. Leurs pattes sont courtes, et ils portent un plumage aux couleurs vives. Ils sont principalement piscivores. La plupart pondent dans un terrier creusé par eux même et souvent situé près de l'eau ou légèrement en retrait.          

(4/6)

Momotidae(motmot)

La famille des Momotidae rassemble 6 genres et 14 espèces d'Amérique tropicale. Le Motmot houtouc (Momotus momota), est l'unique représentant de cette famille en Guyane. Ce sont des oiseaux arboricoles de taille moyenne (16 à 48 cm de longueur). Ils ont des ailes courtes et arrondies, des pattes courtes et beaucoup d'espèces ont l'extrémité de la queue en forme de raquette.

(0/1)

Piciformes

L'ordre des Piciformes rassemble 9 familles, 71 genres et 445 espèces dans le monde.


Galbulidae (Jacamars)

Les Galbulidae sont représentés par 5 genres et 18 espèces en Amérique intertropicale et 6 espèces sont présentes en Guyane : le Jacamar brun (Brachygalba lugubris), le Jacamar à bec jaune (Galbula albirostris), le Jacamar vert (Galbula galbula), le Jacamar à ventre blanc (Galbila leucogastra), le Jacamar à longue queue (Galbula dea) et le Grand Jacamar (Jacamerops aureus). Ce sont des oiseaux percheurs élancés, de taille petite à moyenne (14 à 34 cm), les pattes sont petites, les ailes arrondies et le bec est long et droit est utilisé pour saisir des insectes en vol. Suivant les espèces, le plumage varie de brillamment coloré à assez terne.

(5/6)

Capitonidae

La famille des Capitonidae rassemble 10 genres et 38 espèces dans le monde. Le Cabézon tacheté (Capito niger) est l'unique représentant de la famille en Guyane.

(0/1)

Bucconidae (Barbacous et Tamatias)

La famille des Bucconidae rassemble 10 genres et 38 espèces dont 5 Tamatias et 3 Barbacous notamment présents en Guyane : le Tamatia à gros bec (Notharchus macrorhynchos), le Tamatia pie (Notharchus tectus), le Tamatia tacheté (Bucco tamatia), le Tamatia à collier (Bucco capensis), le Tamatia brun (Malacoptila fusca), et le Barbacou ruflabin (Nonnula rubecula), le Barbacou noir (Monasa atra), le Barbacou à croupion blanc (Chelidoptera tenebrosa). Ce sont des oiseaux percheurs de taille petite à moyenne (13 à 29 cm), à grosse tête, ailes courtes et arrondies. Le corps est trapu, les ^pattes sont petites et la queue étroite. Leur plumage est doux, de gris-brun à contrasté. Le Barbacou à croupion blanc nidifie dans un terrier qu'il creuse dans les milieux ouverts et sablonneux.

(4/8)

Ramphastidae (Araçaris, Toucanets et Toucans)

Les Ramphastidae regroupe 5 genres et 43 espèces dans le monde dont 7 sont notamment présentes en Guyane : le Toucan toco (Ramphastos toco), le Toucan à bec rouge (Ramphastos tucanus), le Toucan vitellin (Ramphastos vitellinus), le Toucanet de Whitely (Aulacorhynchus whitelianus), le Toucanet koulik (Selenidera piperivora), l'Araçari vert (Pteroglossus viridis) et l'Araçari grigri (Pteroglossus aracari).

(4/7)

Picidae (Picumnes et Pics)

La famille des Picidae rassemblent 35 genres et 236 espèces dans le monde dont 17 sont notamment présentes en Guyane. Ce sont des oiseaux de taille petite à grande (de 7,5 à 60  cm), au bec droit moyennement long. Les pattes courtes portent quatre longs doigts, quelques espèces en ont seulement trois. La plupart ont la queue longue, avec de solides rectrices  médianes. La langue est longue et munie d'une pointe barbelée, adaptée à saisie des larves d'insectes.

(8/17)

pages :

 

- 2-