Flore d'Europe


Les limites géographiques de cette rubrique concerne la région du paléarctique occidental. Elle couvre la partie occidentale de l’écozone paléarctique, à savoir l’Europe, l’Afrique du Nord, jusqu’au Sahara central (Hoggar et Tibesti inclus), et le Moyen-Orient, ainsi que les Açores, Madère, les Canaries, les îles du banc d’Arguin (Mauritanie) et les îles du Cap-Vert.


Fagales - Betulaceae

Les Betulaceae rassemblent environ 110 espèces réparties en 6 genres, essentiellement dans les régions tempérées à boréales de l'hémisphère nord. Ce sont des arbustes et des arbres dont l'écorce parfois lisse peut s'exfolier en lames minces, dans les parties âgées, une teinte blanc-argenté caractéristique due au fait que les cellules de liège se remplissent d'air. Les feuilles présentent des stipules caduques, elles sont simples, doublement dentées et à nervation pennée. Les fleurs sont minuscules, régulières et unisexuées (plante monoïque). Les fleurs mâles sont réunies en cymes de 3 fleurs (dichasium), à l'aisselle d'autant de bractées et regroupées en chatons pendants. Les fleurs femelles sont en cymes de 2 fleurs (3 chez Betula), à l'aisselle d'une unique bractée et réunies en chatons pendants ou dressés, parfois très court. Le fruit est un akène ou une samare. Il peut être enveloppé dans un involucre de bractées. La paroi de l'akène est osseuse (nucule).

III. Eu-rosides II

Sapindales

Sapindales - Anacardiaceae

Les Anacardiaceae rassemblent environ 800 espèces qui se répartissent dans 70 genres, essentiellement dans les régions tropicales et subtropicales avec quelques représentants sur le pourtour méditerranéen et dans les régions tempérées de l'hémisphère nord. Ce sont rarement des herbacées vivaces mais souvent des lianes, des arbustes et des arbres. Les feuilles sont alternes et regroupées en bouquet à l'extrémité de rameaux, rarement opposées ou verticillées, composées-pennées ou trifoliées  ou encore simples. L'inflorescence est terminale ou axillaire en forme de thyrse ou rarement épiphyle. Les fleurs sont petites, régulières, hermaphrodites, ou souvent unisexuées. Le fruit est souvent une drupe réniforme à mésocarpe plus ou moins résineux.

Sapindales - Sapindaceae

Les Sapindaceae rassemblent environ 2000 espèces qui se répartissent dans 145 genres essentiellement tropicaux et subtropicaux. Ce sont des lianes à vrilles, des arbustes ou des arbres. Les feuilles sont stipulées ou non, souvent alternes, parfois opposées, souvent regroupées en bouquet à l'extrémité des rameaux, composées-pennées ou palmées, parfois simples et lobées à nervation pennée ou palmée. Des laticifères peuvent être présents chez les espèces lianescentes. L'inflorescence peut être une cyme, une grappe, un corymbe ou un panicule. La fleur est petite, régulière et zygomorphe, généralement unisexuée (plante monoïque) ou parfois dioïque ou encore polygame tétra- ou pentamère. Le fruit est souvent une capsule trigone loculicide, septicide ou septifrange, ou bien une samare tri-ailée, une di-samare, une baie ou un fruit schizocarpe se disloquant en méricarpe samaroïde ou drupacés.

III. Eu-rosides II

Brassicales

Brassicales - Brassicaceae

Les Brassicaceae sont une vaste famille d'environ 4 100 espèces réparties en 419 genres. Ce sont généralement des herbacées annuelles, bisannuelles, parfois vivaces, des arbrisseaux et rarement des arbres. Les feuilles sont non stipulées, isolées, alternes ou en rosette, simples profondément découpées, à nervation pennée ou palmée. Il y a présence d'essences sulfurées et de cellules à myrosine chez ces plantes. L'inflorescence est une grappe parfois condensée en corymbe, les pétales externes des fleurs périphériques sont plus développées. Les fleurs sont souvent dépourvues de bractée, régulières, hermaphrodites, tétramères. Le réceptacle peut se prolonger en un gynophore (ou un androgynophore) plus ou moins développé. Le fruit est une silique, s'ouvrant de bas en haut par deux valves à déhiscence paraplacentaire.

III. Eu-rosides II - Malvales

Malvales - Malvaceae

La famille des Malvaceae rassemble 204 genres et environ 2500 espèces cosmopolites. Ce sont des herbes, des lianes, des arbrisseaux ou des arbres . Les feuilles sont stipulées, généralement alternes, simples et palmatilobées ou composées palmées, entières à dentées. On observe la présence d'une pilosité, souvent en forme d'étoile ou d'écaille peltées. Les Malvaceae possèdent des canaux sécréteurs à mucilage, souvent des lacunes sécrétrices et parfois des fibres libériennes plus ou moins lignifiées. L'inflorescence est souvent réduite à une fleur solitaire, axillaire, parfois munie d'une bractée inflorescentielle et certaine espèces sont cauliflores (les fleurs s'insèrent directement sur le vieux bois). Les fleurs sont en général régulières, hermaphrodites ou unisexuées, pentamère. Le fruit est très variable, il peut être une capsule loculicide, un fruit schizocarpe, une noix, une gousse indéhiscente, un ensemble de follicules, une drupe ou une baie.

Malvales - Cistaceae

Les Cistaceae rassembles 8 genres et environ 180 espèces qui se répartissent dans les régions tempérées et chaudes. Ce sont des herbacées vivaces ou annuelles, des arbrisseaux, des arbustes ou des arbres à pilosité généralement étoilée ou à écaille peltées. Les feuilles, persistantes chez Cistus, sont opposées ou rarement alternes ou verticillées, simples, entières, pennées mais parfois réduites à une seule nervure (absence d'appareil sécréteur).  L'inflorescence peut être une cyme mais elle est souvent réduite à une fleur solitaire terminale ou axillaire. Les fleurs sont régulières (excepté au niveau du calice) et hermaphrodites. Le fruit est une capsule loculicide, contenant de petites graines.

Malvales - Thymelaceae

Les Thymelaceae rassemblent environ 750 espèces réparties en 53 genres cosmopolites mais particulièrement bien représentés en Australie et en Afrique tropicale. Ce sont parfois des herbacées, des lianes, mais plus souvent des arbustes ou des arbres. Les feuilles sont alternes, opposées ou verticillées, simples, entières,parfois éricoïdes ou encore engainantes. On observe la présence d'un phloème interne périmédullaire. L'inflorescence est en grappe, en ombelle ou réduite à une fleur solitaire. Les fleurs sont régulières ou non, habituellement hermaphrodites et sont plus ou moins périgynes par la présence d'un hypenthium coloré. Elles sont tétra- ou pentamères mais le nombre de pièces par verticille peut varier de 3 à 6. Le fruit est souvent une baie ou une drupe, parfois un fruit sec déhiscent, rarement une capsule loculicide. La graine est souvent munie d'une caroncule.  

Asterides (Eu-dycotylédones évoluées)

Les ASTERIDES se caractérisent par une protection encore plus poussée de leurs organes reproducteurs avec des pétales soudés entre eux formant une corolle gamosépale ou sympétale, adaptée à un type d'insecte pollinisateur particulier. L'androcée est soudée au tube de la corolle. Les ovules ne comportent qu'un tissu nucellaire réduit (ovule dit ténuinucellé) et un seul tégument. Un autre caractère est la synthèse d'alcaloïdes par condensation d'un acide aminé, le tryptophane, ainsi que de composés iridoïdes.

Asterides archaïques

Les ASTERIDES ARCHAÏQUES présentent un ovaire supère, une androcée polystémone ou obisostémone, un ovule à plusieurs couches ou unitégumenté.

ERICALES

L'ordre des ERICALES rassemble des fleurs souvent pentacycliques, avec deux verticilles d'étamines, mais des avortements ou des multiplication d'étamines peuvent survenir. Les ovules sont encore unitégumentés dans certaines familles et certaines possèdent des fleurs dialypétales.

Ericales - Ericaceae

Les Ericaceae rassemblent plus de 3 000 espèces réparties en 120 genres cosmopolites. Ce sont des herbes, des lianes, des arbustes, des arbres, des chaméphytes, rarement des saprophytes non chlorophylliens et parfois des épiphytes. Beaucoup d'espèces sont caractéristiques par un port dit "éricoïde", à tiges très contournées portant des feuilles linéaires. Celles-ci sont alternes, parfois opposées ou verticillées, simples, entières à dentées, à nervation pennée plus ou moins parallèle ou palmée. Les feuilles sont parfois enroulées sur les bord afin de protéger les stomates. Le limbe est réduit chez les espèces saprophytes. On observe des poils simples, parfois ramifiés, glanduleux, ou des écailles peltées mais jamais étoilées. Les fleurs sont solitaires ou rassemblées en inflorescences variables ; elles sont souvent plus ou moins pendantes, régulières à légèrement zygomorphes, hermaphrodites ou rarement unisexuées (plantes dioïques). Le fruit peut être une capsule, septicide ou loculicide, une baie, ou une drupe à plusieurs noyaux.

Ericales - Ericaceae - Ericoideae

Ericales - Primulaceae

Les Primulaceae rassemblent 20 genres  et environ 1 000 espèces subcosmopolites. Ce sont des herbes vivaces ou parfois annuelles, rarement suffrutescentes ou aquatiques. Les tiges sont dressées ou rampantes, les Primevères sont acaules. Les feuilles non stipulées sont alternes, opposées ou verticillées, souvent en rosette basilaire, simples entières à dentées, parfois lobées ou profondément découpées à nervation pennée. Le genre Lysimachia possèdent des poches sécrétrices résinifères. L'inflorescence est variable : cyme ombelliforme, thyrse, ou parfois réduite à une fleure solitaire. La fleur est en général régulière (zygomorphe chez Coris) et hermaphrodite. Le fruit est une capsule, s'ouvrant par des valves ou à déhiscence transversale (pyxide chez Anagallis), ou plus rarement une capsule indéhiscente.

Ericales - Primulaceae - Primuloideae

Ericales - Primulaceae - Myrsinoideae

II. Eu-Asteride I

Ce sous-clade se caractérise par des fleurs à sympétalie tardive, dont les pétales se forment séparés avant de se souder entre eux. L'ovaire est presque toujours supère, l'androcée est isostémone ou parfois oligostémone. Les métabolites secondaires sont généralement des iridoïdes ou des alcaloïdes. Quatre ordres composent cet ensemble : GARRYALES, SOLANALES, GENTIANALES et LAMIALES. Quelques familles restent néanmoins isolées.

Boraginaceae

Les Boraginaceae rassemblent 135 genres et environ 2 650 espèces dans les régions tempérées et tropicales. Ce sont des arbres (ex : Cordia) ou des arbrisseaux (dans les régions tropicales), mais surtout des herbes annuelles (ex : Borago) ou vivaces par un rhizome (ex : Symphytum) et parfois des lianes. Les feuilles non stipulées, sont en général alternes, simples ou exceptionnellement composées, entières à dentées. On observe une pilosité souvent à paroi calcifiée ou silicifiée et renfermant à la base un cystolithe, ce qui confère à ces plantes (à l'exception du genre Cerinthe) un aspect rude au toucher. L'inflorescence est terminale ou axillaire, rarement solitaire, parfois en cyme hélicoïdale, mais typiquement une cyme scorpioïde fortement enroulée au début, celle ci se redresse au fur et à mesure que la plante vieillit et simultanément, les fleurs passent du rose au bleu. Les fleurs sont en général régulières et hermaphrodites, pentamères. Le fruit est souvent un schizocarpe à 4 nucules uniséminées formant un tétrakène. Souvent, une portion de réceptacle lui reste adhérente, et forme un élaïosome favorisant la dissémination du fruit par les fourmis.

Gentianales - Rubiaceae

Les Rubiaceae rassemblent 550 genres et environ 9 000 espèces réparties dans le monde. Ce sont des arbres (ex : Cinchona), des arbustes (ex : Coffea), plus rarement des herbes vivaces et parfois des lianes (ex : Sabicea). Les feuilles sont opposées-décussées ou verticillées, simples généralment entières, à nervation pennée. Ces feuilles sont munies de stipules inter-  (ex : Gardenia), ou parfois intrapétiolaires, souvent soudées en une gaine plus ou moins divisée, parfois même foliacées. Certaines espèces tropicales possèdent, à la base de la nervure principale des feuilles des fossettes ou "scrobicules" qui s'ouvrent à la face supérieurs ou inférieure de la feuille et qui abritent de petits Acariens. Chez  les espèces herbacées, la disposition opposée des feuille est responsable de la section carré des tiges. Cette morphologie disparait chez les espèces ligneuses en raison du développement des assises génératrices secondaires circulaires. On observe souvent la présence de raphides d'oxalate de calcium. Les fleurs sont rarement solitaire (ex : Gardenia). Généralement, les inflorescences sont des cymes , elles mêmes regroupées en grappes ou panicules, rarement rapprochées en capitules ; chez le genre Sarcocephalus, elles sont soudées par leurs ovaires. Les fleurs sont en général régulières, hermaphrodites, tétra- ou pentamères mais parfois jusqu’à 10 pièces, hétérostyles quelques-fois, et épigynes.  Le fruit est très variable, il peut être une capsule loculicide ou septicide, une baie, une drupe ou un fruit schizocarpe.

Gentianales - Gentianaceae

Les Gentianaceae rassemblent 84 genres et environ 970 espèces particulièrement représentées dans les régions tempérées et sub-btropicales ainsi que sur les montagnes tropicales. Ce sont des herbes vivaces ou annuelles parfois mycotrophes et présentant alors des feuilles réduites non chlorophylliennes (ex : Voyra, Voyriella), rarement des arbrisseaux ou des arbres.  Les feuilles non stipulées sont généralement opposées décussées et parfois unies à la base (d'où le qualificatif de "perfoliota" donné par exemple à une espèce du genre Blackstonia), rarement verticillées, souvent sessiles, simples, entières, à nervation pennée. On observe la présence de phloème interne. L'inflorescence est une cyme axillaire ou terminale, bipare chez le genre Centaurium, regroupées en pseudo-verticilles chez Gentiana lutea, parfois réduite à une fleur solitaire. La fleur est régulière, hermaphrodite, tétra- ou pentamère. Le fruit est une capsule septicide, exceptionnellement une baie.

II. Eu-asteride i - Lamiales

Lamiales - Oleaceae

Lamiales - Lamiaceae - Lamioideae

Lamiales - Lamiaceae - Ajugoideae

Lamiales - Lamiaceae

Lamiales - Lamiaceae - Nepetoideae

Lamiales - Orobanchaceae

Lamiales - Scrophulariaceae

pages :

 

-3-