Mammifères de Guadeloupe


La Guadeloupe accueille environ 60 espèces de mammifères, tous statut confondus dont au moins 10 introduites.


Cetacea

Ce taxon forme un infra-ordre de mammifères aquatiques (marins (eaux salées) et terrestres (eaux douces ou saumâtres)).


Odontoceti

Odontocètes en français ou cétacés à dents, constituent l'un des deux sous-ordres des cétacés.

Delphinidae

Cette famille comprenant entre autres les dauphins, les sténelles, les globicéphales et les orques. Néanmoins, d'après les récentes études phylogénétiques, la classification actuelle serait à revoir et la famille des delphinidés serait à diviser en deux grands groupes : les Globicephalinae (contenant les orques et tous les grands dauphins à rostre arrondi) et les Delphinae (contenant la plupart des dauphins à rostre), avec le genre Lagenorhynchus comme groupe basal, indépendant (certains genres comme Cephalorhynchus n'ont pas été inclus à l'étude). Les deux grandes sous-familles auraient divergé il y a environ 8 millions d'années (Miocène supérieur).

Delphinidae - Globicephalinae (Globicéphales, orques)

La sous-famille des Globicéphalinés rassemble 9 espèces dans le monde. Parmi elles 5 sont potentiellement observables en Guadeloupe : l'Orque (Ircinus orca),  le Dauphin de Risso (Grampus griseus), la Pseudorque ou Fausse orque (Pseudorca crassidens),  le globicéphale tropical (Globicephala macrorhynchus) et l'Orque pygmée ou Orque naine (Feresa attenuata).

(1/5)

Odontoceti - Physeteridae (cachalots)

La famille des Physétéridés rassemble 3 espèces dans le monde : le Cachalot nain (Kogia simus), le Cachalot pygmée (Kogia breviceps) et le Grand  Cachalot (Physeter macrocephalus). Ces 3 espèces sont potentiellement observables en Guadeloupe.

(1/3)

carnivora

En Guadeloupe, cet ordre rassemble 5 espèces réparties en 5 familles.  Toutes sont introduites sauf une qui est erratiques : le Phoque à capuchon (Cystophora cristata).


Herpestidae

Les Herpestidés constituent une famille de carnivores féliformes comme les mangoustes et les suricates. Une seule espèce représente cette famille en Guadeloupe : la Mangouste indienne (Herpestes auropunctatus). Ce mammifère a été introduit en 1888 pour lutter contre les rats qui dévastaient les plantations de canne à sucre. Sur le long terme, cette introduction se révèle être inefficace et fortement dommageable pour la faune locale.

 

(1/1)