Couleuvre helvétique

Natrix helvetica (Lacepède, 1789)


Couleuvre helvétique — Natrix helvetica (Lacepède, 1789)
  • LT : 65 cm à 85 cm (en moyenne)

LT : Longueur totale.


Données de présence en France métropolitaine

©faune-flore.fr / ©Julien Bonnaud - Tous droits réservés - Sources : INPN (2003-2024) - Cartographie : Julien Bonnaud, 2024


Liste rouge française des espèces menacées


Statut de protection en France métropolitaine

Espèce protégée au titre de l'article L411-1 du code de l'environnement et mis à jour par l'arrêté du 8 janvier 2021 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés sur le territoire métropolitain protégés sur l'ensemble du territoire national et les modalités de leur protection


JORF n°0036 du 11 février 2021

Diagnose

Les parties supérieurs de la Couleuvre helvétique présente une teinte de fond olivâtre à verdâtre bleuté chez certaines vielles femelles, souvent barrée ou tachée verticalement de noir sur les flancs et le dos. Un motif formant un collier est marqué par deux tâches  en forme de croissant disposé de chaque coté du cou et se rejoignant au niveau de la nuque. Ces taches sont rehaussées par des colorations claires qui ont tendance à s’estomper avec l'age. Le ventre et la gorge sont blanc sale à jaunâtre, avec un motif noir irrégulier. La pupille est ronde et l'iris est de couleur or à orange. Les juvéniles présentent une coloration et des motifs  identiques aux adultes.


Habitat

La Couleuvre helvétique atteint 2300 m d'altitude dans les Alpes. Elle privilégie les habitats aquatiques et humides tels que les roselières, les berges des étangs, des mares, des et des tourbières mais il est possible de l'observer dans des zones plus sèches comme les lisières forestières, les carrières, les landes, les haies, les murs de pierres sèches ou les voies ferrées.


Éléments d'écologie / biologie / phénologie

La femelle pond entre 5 et 70 œufs dans des amas de végétaux en décomposition (tas de compost, fumier, foin, souches). Des pondoirs collectifs compte parfois plusieurs centaines d’œufs. Cette couleuvre se nourrit principalement d'amphibiens, pour cette raison, la Couleuvre helvétique est moins inféodé aux habitats aquatique que les autres espèces du genre Natrix qui se nourrissent de poissons. Lorsqu'ils se sentent menacé certains individus feignent d'être mort. Une glande anale peut libérer une sécrétion blanche nauséabonde.


Références

Articles & ouvrages :

  • Cox, N.A. and Temple, H.J. (2009). European Red List of Reptiles. Luxembourg : Office for Official Publications of the European Communities.
  • Lescure J. & Massary de J.-C. (coords) (2012). Atlas des amphibiens et reptiles de France. Biotope, Mèze : Muséum national d’Histoire naturelle, Paris (collection Inventaire & biodiversité), 272 p.
  • Speybroeck J., Beukema W., Bok B., Van der Voort J., Velikov I. (2018). Guide Delachaux des amphibiens et reptiles de France et d'Europe. delachaux et niestlé, Paris, 432 p.
  • UICN France, MNHN & SHF (2015). La Liste rouge des espèces menacées en France - Chapitre Reptiles et Amphibiens de France métropolitaine. Paris, France.
  • Vacher J. -P & Geniez M. (coord) (2010). Les reptiles de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope, Mèze (Collection Parthénope) ; Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, 544 p.

Sites web :

  • MNHN & OFB [Ed]. 2003-2024. Fiche de Natrix helvetica (Lacepède, 1789). Inventaire national du patrimoine naturel (INPN). Site web : https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/851674 - Le 9 janvier 2024


Photographies