Émyde lépreuse

Mauremys leprosa (Schweigger, 1812)


  • Longueur de la carapace chez l'adulte : jusqu'à 20 cm (femelles)
  • Poids adulte : jusqu'à environ 1,2 kg

Données de présence en France métropolitaine


Liste rouge française des espèces menacées


Liste rouge européenne des espèces menacées


Statut de protection en France métropolitaine

Espèce protégée au titre de l'article L411-1 du code de l'environnement et mis à jour par l'arrêté du 8 janvier 2021 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés sur le territoire métropolitain protégés sur l'ensemble du territoire national et les modalités de leur protection


JORF n°0036 du 11 février 2021

Diagnose

Le nom de cette tortue à pour origine la description d'un individu présentant de petites saillies bossues sur les écailles de la dossière qui rappellent les nodules causés par la lèpre.

La dossière présente une carène longitudinale centrale particulièrement marquée chez les jeunes individus. La couleur de la dossière est généralement brun olivâtre. Des flammèches orangées sont visibles sur les costales et les marginales des jeunes individus. La tête et les membres sont brun verdâtre parcourues de lignes jaune orangé. L'iris est jaune à vert pâle, barré horizontalement par une ligne sombre. Les individus âgés présentent une coloration générale marron uni qui résulte de l'accumulation d'un dépôt d'algues.


Habitat

L'Émyde lépreuse est capable d'exploiter une grande diversité de réservoirs d'eau  courantes ou stagnantes tels que les marais, les rivières, les fleuves ou encore les mares plus ou moins temporaires et semble bien tolérer les eaux polluées.


Éléments d'écologie / biologie / phénologie

L'accouplement se déroule dans l'eau ou à terre généralement au printemps mais parfois aussi en automne. La femelle creuse un nid de 6 cm de large pour 10 cm de profondeur pour y déposer plus ou moins 14 œufs.

L'Émyde lépreuse est omnivore et consomme des mollusques, des arthropodes,  des poissons, des amphibiens, des charognes et des végétaux.


Références

Articles & ouvrages :

  • Courmont, L.& De Sousa L. (2011). Plan national d’actions en faveur de l’Emyde lépreuse Mauremys leprosa 2012-2016. Groupe Ornithologique du Roussillon – Ministère de Ecologie, du Développement Durable, des Transports et du Logement. Pp 1: 08.
  • Cox, N.A. and Temple, H.J. (2009). European Red List of Reptiles. Luxembourg: Office for Official Publications of the European Communities.
  • Lescure J. & Massary de J.-C. (coords) (2012). Atlas des amphibiens et reptiles de France. Biotope, Mèze : Muséum national d’Histoire naturelle, Paris (collection Inventaire & biodiversité), 272 p.
  • Speybroeck J., Beukema W., Bok B., Van der Voort J., Velikov I. (2018). Guide Delachaux des amphibiens et reptiles de France et d'Europe. delachaux et niestlé, Paris, 432 p.
  • UICN France, MNHN & SHF (2015). La Liste rouge des espèces menacées en France - Chapitre Reptiles et Amphibiens de France métropolitaine. Paris, France.
  • Vacher J. -P & Geniez M. (coord) (2010). Les reptiles de France, Belgique, Luxembourg et Suisse. Biotope, Mèze (Collection Parthénope) ; Muséum national d'Histoire naturelle, Paris, 544 p.