Flore de France métropolitaine


La France métropolitaine rassemble environ 6 000 espèces de Trachéophytes (Ptéridophytes, Gymnospermes, Chlamydospermes et Angiospermes), indigènes et près de 4 000 espèces indigènes naturalisées (introduites volontairement ou non et se comportant comme des plantes indigènes), subspontanées (échappées de cultures mais ne se propageant pas) et accidentelles (apparaissant spontanément mais de manière sporadique), soit environ 10 000 espèces de plantes vasculaires. A cela s'ajoute environ 2  900 espèces de plantes non vasculaires avec près de 900 espèces de mousses, environ 300 espèces d'hépatiques et pas moins de 1 700 espèces d'algues rouges et vertes. (Sources : Institut National du Patrimoine Naturel ( INPN))


Lamiales - Plantaginaceae

La famille des Plantaginaceae rassemble environ 112 genres et près de 1750 familles particulièrement représentées dans les régions tempérées. Ce sont des herbes vivaces ou annuelles ou parfois des arbrisseaux. Certains genres sont des hydrophytes parfois  émergés. Tous sont autotrophe. Les feuilles, non stipulées sont alternes ou opposées, plus rarement verticillées, simples, entières à dentées. La nervation est habituellement pennée, mais devenant plus ou moins parallèle chez le genre Plantago. Les fleurs rassemblées en inflorescence très variées sont le plus souvent zygomorphes, mais actinomorphes chez le genre Plantago, réduite chez Callitriche et Hippuris, et hermaphrodites. Le fruit est souvent une capsule septicide (Digitalis), rarement une capsule (Antirrhinum, Linaria) ou loculicide (Veronaca), ou encore à déhiscence multiple (Gratiola), quelquefois c'est une pyxide ou encore un akène entouré du calice persistant (Globularia).

Lamiales - Plantaginaceae - Globularieae

Lamiales - Plantaginaceae - Veroniceae

Lamiales - Plantaginaceae - PlantaginEAE

Lamiales - Plantaginaceae - dIGITALIDEAE

Lamiales - Plantaginaceae - Antirrhineae

III. Eu-Asterides II

Les Eu-Astéides II se caractérisent par des fleurs à sympétalie précoce, dont les pétales sont presque systématiquement soudés dès leur formation en un tube (à l'exception des Apiales). La majorité des espèces sont des plantes herbacées. L'ovaire est généralement infère et l'androcée est isotémone. Enfin, les métabolites secondaires sont souvent des polyacétylènes ou des sesquiterpènes.


Eu-Asterides II - Aquifoliales

Aquifoliales - Aquifoliaceae

Eu-Asterides II - Apiales

L'ordre des Apiales rassemble 10 familles de plantes herbacées ou ligneuses, à feuilles composées ou profondément découpées. L'inflorescence est ombelliforme. Les fleurs sont pentamères, tétracycliques car l'androcée est isostémone, l'ovaire infère est surmonté par un stylopode.

Apiales - Apiaceae

La famille des Apiacées rassemble environ 3 500 espèces au sein de 446 genres plus particulièrement représentés dans les régions tempérées de l'hémisphère nord et les montagnes tropicales. Ce sont des herbacées annuelles ou bisannuelles, des vivaces, des arbrisseaux ou encore des lianes. Parmi les vivaces, certaines ne fleurissent qu'une fois (monocarpiques), d'autres plusieurs fois (pluricarpiques). Certain genres possèdent des racines tubérisées destinées à l'accumulation de réserves. Les tiges parfois robustes sont souvent cannelées et deviennent généralement fistuleuse par résorption de la moelle. Les feuilles stipulées ou non, sont alternes, parfois simples, mais généralement profondément découpées et parfois composées. Les pétioles et les stipules peuvent devenir largement engainants au niveau des nœuds. Il y a présence de canaux sécréteurs dans tous les tissus de la racine, de la tige excepté le xylème et des fruits. L'inflorescence est typiquement une ombelle composée d'ombellules, avec des pédoncules pouvant être ou non sous-tendus par des bractées formant une involucre pour les ombelles initiales et un involucelle pour les ombellules. Parfois, l'ombelle est simple ou encore, l'inflorescence est condensée en un capitule, ou plus rarement, l'inflorescence est réduite à une fleur solitaire. Les bractées de l'inflorescence peuvent devenir épineuses ou pétaloïde.  L'ombelle présente ou non une fleur terminale. Si celle-ci existe au centre de l'ombelle, elle diffère souvent des autres, notamment par se couleur. Souvent, l'ombelle est polygame : les fleurs centrales sont hermaphrodites ou femelles tandis-que les fleurs périphériques sont mâles et possèdent souvent une corolle plus développée, particulièrement les pétales extérieurs. Ces fleurs périphériques ont donc essentiellement un rôle attractif. L'ombelle apparait donc comme une entité tout comme le sera le capitule chez les Asteraceae. La floraison est centripète (les fleurs périphériques murissent en premier). La fleur est souvent petites, régulières, presque toujours hermaphrodites, tétracycliques, et pentamères sauf au niveau du gynécée. Le fruit est un schizocarpe qui a maturité se sépare en deux akènes cylindriques ou aplatis, restant fixés sur l'axe central simple ou bifurqué, le carpophore (ou columelle). Ce fruit peut être comprimé ou ailé, parfois lisse mais souvent plus ou moins fortement côtelé. Enfin, le fruit peut aussi être allongé.

Eu-Asterides II - Dipsacales

L'ordre des Dipsacales rassemble des plantes herbacées ou ligneuses à feuilles composées dont les fleurs assez petites sont regroupées en inflorescences compactes (capitules, ombelles, corymbes etc.). Ces fleurs sont gamopétales, épigynes et l'androcée peu être réduit. Les Dipsacales sont représentées par 2 familles : les Adoxaceae et les Caprifoliaceae qui inclue les ex Dipsacaceae et les ex Valerianaceae.

Dipsacales - Adoxaceae

La famille des Adoxaceae rassemble environ 160 espèces qui se répartissent au sein de 4 genres : Viburnum, Sambucus, Adoxa et Sinadoxa. Ce sont des herbacées, des arbustes ou des arbres à feuilles opposées, simples ou composées pennées. Elles sont souvent stipulées mais les stipules peuvent être caduques. Une moelle est souvent présentes dans la tige. Les fleurs sont rassemblées en cymes ou corymbes de cymes, sont régulières, hermaphrodites et pentamères. Le fruit est une drupe ou une baie.

Dipsacales - Caprifoliaceae (incl. Dipsacaceae et valerianaceae)

La famille des Caprifoliaceae rassemble environ 800 espèces au sein de 36 genres. Ce sont surtout des herbacées annuelles ou vivaces parfois des lianes ou des arbustes. Les feuilles non stipulées sont opposées, parfois connées, verticillées ou encore en rosette, le plus souvent simples, mais parfois pennatiséquées ou composées. Les fleurs rassemblées en cymes ou en capitules sont généralement zygomorphes, hermaphrodites. Le fruit peut être une capsule, une baie, une drupe ou un akène. Dans ce dernier cas, celui-ci est surmonté par un pappus provenant du calice pour favoriser sa dispersion.

Eu-Asterides II - Asterales

 L'ordre des Asterales rassemble des plantes dont les réserves glucidiques sont composées d'inuline. Cette dernière remplace l'amidon. Les étamines forment un tube autour du style et le pollen est expulsé par un procédé spécifique, dit "à piston". Enfin, les ovules sont toujours unitégumentées et ténuinucellés.

Asterales - Campanulaceae

La famille des Campanulaceae rassemble 2 200 espèces au sein de 65 genres. Ce sont des plantes herbacées annuelles, bisannuelles ou vivaces  et dans ce cas , l'axe principal présente à sa base une rosette  de feuille d'où émerge une tige. Parfois, ce sont des hydrophytes, rarement des arbustes ou des arbrisseaux. Les feuilles non stipulées sont alternes, simples, parfois lobées, entières ou dentées, à nervation pennée. Ces plantes possèdent des laticifères à latex blanc ainsi qu'un  phloème interne. Les fleurs, souvent bleue sont rassemblées en inflorescences variables  (grappes, cymes, capitules entourés de bractées, parfois fleur solitaire) . Elles sont régulières à zygomorphes, le plus souvent hermaphrodites, quelques fois résupinées à 180°. Le fruit est une capsule à déhiscence loculicide ou poricide ou une baie. Les graines possèdent un albumen charnu.

Asterales - Asteraceae

La famille des Asteraceae rassemble plus de 23 000 espèces au sein de 1 530 genres. Il s'agit de l'une des plus vastes famille de plantes à fleurs mais c'est aussi l'une des plus perfectionnée. Ce sont principalement des plantes herbacées, vivaces par des racines tubérisées mais parfois des annuelles. Quelques espèces sont des lianes, des arbustes ou des arbres. Les feuilles non stipulées sont souvent alternes, parfois opposées, verticillées ou regroupées en rosette. Les feuilles sont souvent simples, profondément découpées et peuvent être succulentes dans les régions tropicales ou au contraire réduites à des écailles. Les organes de réserve contiennent de l'inuline, hydrolysable en fructose. L'inflorescence est un capitule terminal ou axillaire comportant un réceptacle élargie sur lequel sont insérés des bractées stériles vertes, formant un involucre (parfois, ces bractées deviennent écailleuses, à crochets ou épineuses) ; des bractées fertiles, non vertes, axillant chacune une fleur, puis de très nombreuses fleurs sessiles. L'ensemble constitue une fleur "composée, à l'origine de l'ancien nom donné à cette famille. La fleur est de taille réduite, sessile, régulière ou zygomorphe, hermaphrodite ou unisexuée, la plante étant souvent monoïque. Le fruit est un akène surmonté ou non d'un pappus persistant, parfois ailé ou épineux.

Asterales - Asteraceae - Asteroideae

Asterales - Asteraceae - Carduoideae

Asterales - Asteraceae - Cichorioideae

pages :

 

-4-