Triton palmé

Lissotriton helveticus (Razoumowsky, 1789)


Triton palmé — Lissotriton helveticus (Razoumowsky, 1789)
  • LT : 5 à 8 cm (mâle adulte) ; 5,5 à 9,5 cm (femelle adulte)

LT : Longueur totale (du bout du museau à extrémité de la queue).


Données de présence en France métropolitaine

©faune-flore.fr / ©Julien Bonnaud - Tous droits réservés - Sources : INPN (2003-2024) - Cartographie : Julien Bonnaud, 2024


Liste rouge française des espèces menacées


Liste rouge européenne des espèces menacées


Statut de protection en France métropolitaine

Espèce protégée au titre de l'article L411-1 du code de l'environnement et mis à jour par l'arrêté du 8 janvier 2021 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés sur le territoire métropolitain protégés sur l'ensemble du territoire national et les modalités de leur protection


JORF n°0036 du 11 février 2021

Diagnose

Le Triton palmé présente une couleur de fond des parties supérieures variables qui va du jaunâtre au brunâtre en passant par le verdâtre. Cette coloration est assez uniforme chez les femelles. Elle est plus marbrée chez les mâles. Les parties ventrales sont jaunâtre et la gorge, généralement dépigmentée apparait rosâtre. L'iris est de couleur clair, souvent orangée.  La queue est latéralement comprimée. Les mâles reproducteurs présentent une crête dorsale très basse, deux bourrelets latéraux-dorsaux, des palmures noires et un micron (filament caudal).


Habitat

Le Triton palmé est présent du niveau de la mer jusqu'à 2 500 m d'altitude dans les Pyrénées. C'est une espèce ubiquiste qui exploite presque tous les points d’eau stagnants ou lents, permanents ou temporaires pour se reproduire : étangs, mares, ornières inondées, bras morts de rivière, abreuvoirs, ruisseaux, fossés etc. L’existence d'un couvert végétal dense ou boisé à proximité des sites de reproduction semble être un élément déterminant pour sa présence. Les habitats d'hivernage se situent généralement à une distance inférieure à 150 m du site de reproduction. Les jeunes sont terrestres et leurs dispersion depuis le lieu de naissance peut  les éloigner de plusieurs kilomètres.


Éléments d'écologie / biologie / phénologie

La période d'activité du Triton palmé débute dès le mois de décembre dans le sud de la France, avec l'observation des première migrations prénuptiales. La reproduction période de reproduction débute au mois de janvier et se termine au plus tard en juillet. La ponte intervient après des parades complexes et l'échange d'un spermatophore. La femelle dépose environ 400 œufs par an. Ces derniers sont pondus et enveloppé un a un dans la végétation immergée. Les larves éclosent à environ 15 jours et se métamorphosent de 25 jours à 3 mois plus tard. La maturité sexuelle est atteinte vers l'âge de 4 à 5 ans. Les larves qui n'ont pas eu le temps de se métamorphoser passent l'hiver dans le milieu aquatique. Les adultes hivernent généralement sur terre mais certains hivernent dans le milieu aquatique.


Références

Articles & ouvrages :

  • ACEMAV coll., Duguet R. & Melki F. (2023). Les Amphibiens de France, Belgique et Luxembourg. Parthénope, Biotope. Mèze. 480 p.
  • Lescure J. & Massary de J.-C. (coords) (2012). Atlas des amphibiens et reptiles de France. Biotope, Mèze : Muséum national d’Histoire naturelle, Paris (collection Inventaire & biodiversité), 272 p.
  • Nöllert A. & Nöllert C. (2003). Guide des amphibiens d'Europe. delachaux et niestlé, Paris, 383 p.
  • UICN France, MNHN & SHF (2015). La Liste rouge des espèces menacées en France - Chapitre Reptiles et Amphibiens de France métropolitaine. Paris, France.
  • Temple H.J. & Cox, N.A (2009). European Red List of Amphibians. Luxembourg : Office for Official Publications of the European Communities, 31 p.

Sites web :

  • MNHN & OFB [Ed]. 2003-2024. Fiche de Lissotriton helveticus (Razoumowsky, 1789). Inventaire national du patrimoine naturel (INPN). Site web : https://inpn.mnhn.fr/espece/cd_nom/444432 - Le 27 février 2024


Photographies