Rainette ibérique

Hyla molleri Bedriaga, 1889


Rainette ibérique — Hyla molleri Bedriaga, 1889

Données de présence en France métropolitaine

©faune-flore.fr / ©Julien Bonnaud - Tous droits réservés - Sources : INPN (2003-2024) - Cartographie : Julien Bonnaud, 2024


Liste rouge française des espèces menacées


Statut de protection en France métropolitaine

Espèce protégée au titre de l'article L411-1 du code de l'environnement et mis à jour par l'arrêté du 8 janvier 2021 fixant la liste des amphibiens et des reptiles représentés sur le territoire métropolitain protégés sur l'ensemble du territoire national et les modalités de leur protection


JORF n°0036 du 11 février 2021

Diagnose

La Rainette ibérique présente une coloration de fond des parties supérieures vert vif, parfois tirant vers le gris ou le brun, marquée par une bande latérale sombre qui s'étend des narines à l'arrière du corps. Le ventre est uniformément blanc ou crème. L'aspect général est élancé, avec une tête large et un museau légèrement arrondi. Les yeux sont proéminents et globuleux. La pupille est horizontale et l'iris présente une couleur de fond dorée ou verdâtre, souvent veinée de noir. Le tympan est discret, mais visible juste derrière les yeux. Les membres postérieurs sont longs et munis de disques adhésifs à l'extrémité des doigts, facilitant l'escalade. Les mâles possèdent des sacs vocaux situés sous la gorge, utilisés pour émettre des appels de reproduction distinctifs. Les individus reproducteurs développent des callosités nuptiales sur les doigts des membres antérieurs.


Habitat

La Rainette ibérique habite principalement les zones humides telles que les étangs, les mares, les marais, et les ruisseaux à végétation dense. Elle est également présente dans les jardins, les parcs et les forêts riveraines. Cette espèce préfère les habitats avec une végétation dense, offrant des abris et des sites de ponte, notamment des roseaux, des joncs, et d'autres plantes aquatiques. Elle se trouve généralement à basse et moyenne altitude dans la péninsule Ibérique et dans certaines régions du sud-ouest de la France. La Rainette ibérique est bien adaptée à la vie arboricole et peut souvent être vue perchée sur la végétation près de l'eau, où elle chasse des insectes et autres petits invertébrés.


Éléments d'écologie / biologie / phénologie

La période d'activité de la Rainette ibérique s'étend d'avril à septembre, bien qu'elle puisse être active dès mars dans les régions plus chaudes. En dehors de cette période, l'espèce entre en hibernation dans des abris terrestres tels que des fissures, sous des pierres, ou dans la végétation dense. La reproduction débute avec les premières pluies printanières, généralement de fin mars à juin. La femelle pond de 200 à 400 œufs, disposés en petits amas flottants ou fixés à la végétation aquatique, comme des roseaux ou des herbes. Les œufs éclosent en quelques jours, et les têtards se métamorphosent en jeunes rainettes en deux à trois mois. Les mâles, pendant la saison de reproduction, émettent des appels caractéristiques pour attirer les femelles, utilisant leurs sacs vocaux situés sous la gorge.


Références

Articles & ouvrages :

  • ACEMAV coll., Duguet R. & Melki F. (2023). Les Amphibiens de France, Belgique et Luxembourg. Parthénope, Biotope. Mèze. 480 p.
  • Lescure J. & Massary de J.-C. (coords) (2012). Atlas des amphibiens et reptiles de France. Biotope, Mèze : Muséum national d’Histoire naturelle, Paris (collection Inventaire & biodiversité), 272 p.
  • Miaud C., Muratet J. (2018). Les amphibiens de France - Guide d'identification des œufs et des larves. Quae, Versailles, 225 p.
  • Nöllert A. & Nöllert C. (2003). Guide des amphibiens d'Europe. delachaux et niestlé, Paris, 383 p.
  • UICN France, MNHN & SHF (2015). La Liste rouge des espèces menacées en France - Chapitre Reptiles et Amphibiens de France métropolitaine. Paris, France.
  • Temple H.J. & Cox, N.A (2009). European Red List of Amphibians. Luxembourg : Office for Official Publications of the European Communities, 31 p.

Sites web :

 



Photographies