Lézard de Guadarrama

Podarcis guadarramae (Boscá, 1916)


  • LMC : 5,3 cm (en moyenne chez le mâle adulte)

LMC : Longueur museau-cloaque (sans la queue).


Aire de répartition (paléarctique occidental)

Le Lézard de Guadarrama est une espèce endémique de la péninsule Ibérique.


Diagnose

Le Lézard de Guadarrama présente une couleur de fond des parties supérieures brunâtre ou verdâtre (chez les populations montagnardes). Elle est marquée par une bande vertébrale vestigiale dans la partie antérieure du corps. Cette dernière peu être absente. Les mâles ont un motif réticulé avec des bandes dorsolatérales pâles, brillantes et contrastées, plus étroites que les autres bandes. Les femelles présentent deux morphes différents : un morphe réticulées similaire aux mâles et un rayé. La gorge est généralement blanchâtre, exceptionnellement rose, avec d'abondants points noirs chez les mâles. Le ventre des mâles est blanchâtre, rose ou saumoné, parfois rougeâtre mais jamais jaunâtre. Il est blanc chez les femelles. Les écailles ventrales marginales présentent une tache noire généralement quadrangulaire ou arrondie, rarement triangulaire. L'iris est blanchâtre ou orange pâle. L'écaille massétérique est généralement petite ou absente.


Habitat

Le Lézard de Guadarrama est présent depuis 320 m d'altitude dans les Ventas de San Julián (Tolède) jusqu'à 2 000 m dans la Sierra de Gredos. C'est une espèce rupicole qui fréquente les secteurs pierreux, rocheux ainsi que les murets en pierres sèches sur la majeure partie de son aire de répartition à l'exception des zones sableuses des forêts de Pin maritime (Pinus pinaster), du nord du Système Central à Ségovie et Valladolid où on la trouve au sol. Le Lézard de Guadarrama s'observe également sur les murs de certaines zones urbaines.


Éléments d'écologie / biologie / phénologie

Les accouplements débutent fin février, début mars et s'observent jusqu'au mois d'avril. Les femelles déposent de 1 à 5 œufs, une à deux fois par an.


Références

Articles et ouvrages :

  • Geniez P., Sá-Sousa P., Guillaume C. , Cluchier A. & Crochet P. A (2014), Systematics of the Podarcis hispanicus complex (Sauria, Lacertidae) III : valid nomina of the western and central Iberian forms, Zootaxa 3794 (1), pp. 1-51
  • Speybroeck J., Beukema W., Bok B., Van der Voort J., Velikov I. (2018). Guide Delachaux des amphibiens et reptiles de France et d'Europe. delachaux et niestlé, Paris, 432 p.

Sites web :

  • Carretero M. A., Galán P., Salvador A. (2022). Lagartija de Guadarrama- Podarcis guadarramae. Dans : Enciclopedia Virtual de los Vertebrados Españoles. López P., Martín J. (Eds.). Museo Nacional de Ciencias Naturales, Madrid. Site web : http://www.vertebradosibericos.org/ - Le 20 février 2024