Flore de Guyane


Commelinides - Commelinales

L'ordre des Commelinales rassemble des plantes herbacées acaules à fleurs régulières, soit terrestres mais non xérophytiques, soit aquatiques ou flottantes.

Commelinales - Commelinaceae

Cette famille rassemble environ 40 genres et plus de 600 espèces réparties dans les régions tropicales et tempérées chaudes. Ce sont des herbes vivaces par un tubercule ou un rhizome, ou plus rarement annuelles, et parfois aquatiques. La tige est noueuse, plus ou moins succulente. Les feuilles sont caulinaires, alternes, engainantes, plus ou moins ovales. L'inflorescence est terminale ou axillaire, cymeuse. Parfois la fleur est solitaire à l'aisselle d'une spathe membraneuse. La fleur est actinomorphe mais parfois à tendance zygomorphe, trimère, bisexuée mais parfois unisexuée. Elle ne s'ouvre que pendant une journée au maximum. Le fruit est une capsule loculicide.

Commelinales - Pontederiaceae

Il s'agit d'une famille de 6 genres et une trentaine d'espèces, réparties dans les régions tropicales, avec quelques radiation dans les régions tempérées de l'hémisphère nord. Ce sont des herbes aquatiques rhizomateuses, flottantes ou émergées, avec des tiges spongieuses. Les feuilles sont soit en rosette basale, soit distiques, ou parfois en spirale. Le limbe est large, avec une gaine basale. Le pétiole est parfois gonflé jouant le rôle de flotteur. Il n'y a pas de stipules. L'inflorescence est variable, sous-tendue par une bractée. La fleur est légèrement zygomorphe, à périanthe non différencié, trimère et bisexuée. Le fruit et une capsule loculicide, ou parfois un akène.

Commelinides - Zingiberales

L'ordre des Zingiberales rassemble huit famille d'herbes caulescentes de grande taille, à périanthe vivement coloré et zygomorphe, avec souvent une réduction des pièces florales.

Zingiberales - Cannaceae

Cette petite famille se réduit à un seul genre (Canna), qui comprend une cinquantaine d'espèces originaires des forêts humides et des rivages d'Amérique tropicale et des Antilles. Ce sont des herbes vivaces par un rhizome souterrain ramifié, qui émet des tiges annuelles dressées pouvant atteindre 1 m 50. Ces tiges portent des feuilles alternes, spiralées, sans ligule ni articulation au point d'insertion du limbe sur le pétiole. Leur nervation est pennée. L'inflorescence est terminale, en épis ou grappe de cymes scorpioïdes, mais parfois biflores. La fleur est très irrégulière, trimère et hermaphrodite. Le fruit est une capsule hérissé de pontes molles.

Zingiberales - Heliconiaceae

Cette famille est riche de plus d'une centaine d'espèces réparties dans les régions tropicales d'Amérique, depuis les Moluques jusqu'au îles Fidji. Ce sont des herbes vivaces par un rhizome. Les feuilles sont alternes, distiques, longuement pétiolées, surgissant en éventail parfois du sol.L'inflorescence est un épi, pendant ou dressé, de cymes inséré de façon hélicoïdale distique à l'aisselle de grandes bractées très colorées, souvent d'un rouge orangé. La fleur est zygomorphe, trimère, bisexuée et assez petite. Le fruit est un schizocarpe, généralement de couleur bleue.

Commelinides - Zingiberales

Zingiberales - Strelitziaceae

Cette petite famille des régions tropicales comprend 3 genres. Ce sont de grandes herbes vivaces par un rhizome, acaule ou caulescentes, ou à port arborescent se terminant par un bouquet de feuilles en éventail. Les feuilles sont de grandes tailles soit alternes, soit distiques, ou encore en éventail, engainantes et largement pétiolées. L'inflorescence est un épi de cymes insérées de façon distique à l'aisselle de grandes bractées. La fleur est zygomorphe, trimère et bisexuée. Le fuit est une capsule loculicide.

Pré eu-dicotylédones

Cet ensemble constitue, avec les Rosides et les Asterides, le coeur des Dicotylédones qui s'est différencié plus récement par rapport aux Paléo-Eudicotylédones. On y observe encore certains caractères primitifs, comme la trimérie ou l'indifférenciation au niveau du périanthe, mais également des caractères évolués comme la différentiation du périanthe ainsi que parfois la soudure entre-eux des pétales ou des carpelles.


Dilleniaceae

Cette famille comprend 12  à 15  genres et environ 500 espèces, de distribution tropicale et subtropicale, principalement australienne. Ce sont des arbres, parfois des lianes ou des herbes. Les feuilles persistantes sont en général alternes, simples. Leur pétiole est parfois ailé ou élargi. On observe la présence de raphides et de sables d'oxalate de calcium. L'inflorescence est réunies en cymes ou solitaires. La fleur est de grande taille, actinomorphe, mais parfois zygomorphe, hermaphrodite ou rarement unisexuée, hypogyne. Le fruit est une baie ou un follicule.

Caryophyllales - Cactaceae

Cette famille comprend environ 95 genres et plus de 1 400 espèces, toutes caractéristiques du nouveau monde, se répartissent sur plus de 10 000 km en latitude depuis la Colombie britannique jusq'à la Patagonie ; toutefois, l'un des genres est aussi présent en Afrique à Madagascar et au Sri-Lanka. Ce sont des herbes succulentes ou des plantes ligneuses présentant des port très variés. Ce sont très souvent des xérophytes que l'on associe aux paysages semi-arides, mais aussi pour centaines d'entre elles des plantes de climats froid ou des hautes latitudes. Enfin, certaines sont de épiphytes dans les forêts tropicales humides d'Amérique centrale. Lorsqu'elles existent, les feuilles sont alternes, simples. L'"aréole", caractéristique de la famille, est une fossette située à l'aisselle de la feuille ou de son emplacement, dont il sort des épines ou des aiguillons barbelés, et souvent des poils urticants nommés "glochides" ; cette fossette est le lieu du point végétatif. L'inflorescence se limite généralement à une fleur solitaire, terminale. La fleur est acyclique ou spirocyclique, homochlamydée, hermaphrodyte, actinomorphe (ou rarement zygomorphe), à hypanthium plus ou moins développé avec des aréoles épineuses, en général épigyne.

Caryophyllales - Polygonaceae

Cette famille rassemble 46 genres et 1100 espèces surtout répandues dans les régions tempérées de l'hémisphère nord.  Les Polygonaceae sont des vivaces par des appareils racinaires tubérifiés ou parfois des annuelles. Ce sont des herbes, des lianes, des arbustes ou des arbres. Lorsque se sont des herbes, elles présentent des nœuds reflets, d'où sont insérées des feuilles, en général alternes, simples, entières, à nervation pennée ou palmée, plus ou moins profondément lobées. L'une des caractéristiques de cette famille est la présence presque constante d'une fine gaine entourant la base de l’entre-nœud supérieur (ochréa), qui résulte de la soudure des stipules avec le pétiole. Autre particularité, les tiges présentes souvent des faisceaux surnuméraires dans l'écorce du péricycle ou de la moelle avec une disposition inverse avec un xylème externe et un phloème interne. L'inflorescence est en petites cymes bipares ou unipares, pauciflore, qui sont réunies en épis, grappes ou panicules. Parfois un involucre de bractées entoure la base de l'inflorescence. La fleur est hemaphrodite, parfois unisexuée, régulière et hypogyne. Le fruit est un akène trigone souvent entouré de tépales accrescents (samare).

Caryophyllales - Droseraceae

Les Droséraceae sont une famille cosmopolite de plantes dites "carnivores" qui compte 3 genres et 110 espèces. Ce sont des plantes herbacées vivaces à tige dréssée (jusqu'à 1m ) chez Drosera gigantea d'Australie. Les feuilles sont généralement en rosette, (verticillée chez le genre Aldrovandra), souvent enroulé dans le bourgeon, simples. Le limbe possède des capacités sensitives (thigmonastie). Il est soit muni de poils glanduleux rouges  pouvant se replier en moins d'une minute soit se refermant en un dixième de seconde (Dionaea) . Les arthopodes piégés sont progressivement digérés via des mucilages protéolytiques.  Les fleurs sont en grappes ou fleurs solitaires, régulières hermaphrodites et pentamères. Le fruit est une capsule à déhiscence loculicide.

Santales - Olacaceae

Santales - Balanophoraceae

Saxifragales - Crassulaceae

C'est une famille de 35 genres et environ 150 espèces, de large répartition, s'étendant depuis les tropiques jusqu'aux régions froides, mais colonisant particulièrement les milieux arides comme les rochers ou même ou même les tuiles. On remarque son absence à l'état spontané en Australie et dans les îles Pacifiques. Les genres principaux sont Sedum ou Orpin, avec 450 espèces réparties dans tout l'hémisphère nord, Crassula, avec 300 espèces surtout présentes en Afrique du sud Echeveria, avec 150 espèces des Amériques, Kalonchoe, avec 125 espèces surtout africano-malgache, Sempervivum ou Joubarbes, avec 50 espèces. Ce sont des plantes succulentes, herbacées annuelles ou vivaces, parfois suffrutescentes, dont la multiplication végétative st fréquente. L'extrémité des racines est souvent colorée en rouge par des anthocyanes. Les feuilles sont alternes, opposées ou verticillées, parfois en rosette simple ou parfois composées pennées, entières, crénelées ou dentées, sans stipules, toujours plus ou moins succulentes et généralement persistantes. C'est dans cette famille qu'à été découvert une adaptation particulière aux conditions arides, connue sous le nom de métabolisme de l'acide crassulacéen (CAM),  avec un cycle  stomatique inversé : les stomates s'ouvrent la nuit et se ferment le jour afin d'éviter les pertes en eau ; le CO qui a pénétré pendant la nuit va se fixer sur un acide en C3 pour former un acide organique en C4, l'acide malique, qui va s'accumuler ; ce dernier sera ensuite dégradé le jour en acide en C3 et en CO2 qui devient alors disponible pour la photosynthèse. Cette adaptation physiologique s'accompagne de nombreuses autres adaptations comme le développement de tissus aquifères dans les feuilles succulentes, la présence de cellules parenchymateuses riches en cristaux d'oxalate de calcium, l’existence d'un revêtement cireux épais sur l'épiderme, des stomates peu nombreux et enfoncés. L'inflorescence est en cyme terminale ou axillaire, parfois réduite à une fleur solitaire. Elle est régulière, tétramère ou le plus souvent pentamère, le nombre de pièces pouvant fluctuer à l'intérieur d'un même genre, voire chez une même espèce. Le fruit est généralement un ensemble de follicules, mais une capsule si les carpelles sont soudés entre eux.

Eu-dicotylédones moyennes (Rosides)


I. Familles et ordres à part

vitaceae

Myrtales - Myrtaceae

Myrtales - Melastomataceae

Myrtales - Onagraceae

Les Onagraceae sont une famille de 16 genres et environ 650 espèces plus ou moins cosmopolites, particulièrement représentées dans l'Ouest de l'Amérique du Nord et en Amérique du Sud. Ce sont des herbes ou des arbrisseaux, exceptionnellement des arbres pouvant atteindre 30 m de haut. Les feuilles sont opposées, parfois verticillées, ou alternes. On observe la présence de phloème interne. L'inflorescence est une grappe terminale ou axillaire. La fleur est régulière hermaphrodite, de type 4 ou type 2, épigyne. Le fruit est une capsule loculicide, une baie ou un fruit akènoïde.

II. Eu-Roside I - Oxalidales

Oxalidales - Oxalidaceae

II. Eu-Roside I - Malpighiales

Malpighiales - Clusiaceae

Malpighiales - Euphorbiaceae

Malpighiales - Chrysobalanaceae

pages :

 

-2-