Amphibiens de           France métropolitaine



La France métropolitaine rassemble 43 espèces d'amphibiens dont 6 espèces exogènes introduites. Actualisés en 2020, les chiffres et les textes de cette page s'appuient notamment sur l'ouvrage de Christophe Dufresnes : Guide photographique des amphibiens d'Europe, d'Afrique du nord et du Proche-Orient, 2019. Pour en savoir davantage sur l'herpétofaune de France métropolitaine : Société herpétologique de France | La SHF.


Caudata (Urodèles)

En France métropolitaine, l'ordre des  anoures rassemble 13 espèces réparties dans 2 familles : les Salamandridae et les Plethodontidae.


Salamandridae

La famille des Salamandridae rassemble plus d'une centaine d'espèces de l'hémisphère nord, plus particulièrement représentées en Europe et en Asie. Ils se répartissent dans 3 sous-familles : les Pleurodelinae, les Salamandrinae et les Salamandrininae. Ce sont des animaux  aquatiques et terrestres, avec un cycle de vie biphasique ou triphasique, où les larves sont pleinement aquatiques et peuvent se métamorphoser en juvéniles terrestres et/ou en adultes. Certaines espèces retournent à la forme aquatique à l'âge adulte, soit de façon saisonnière pour la reproduction, soit de manière permanente. La fécondation est interne, les mâles libérant un spermatophore, que la femelle prend à travers des danses de parade souvent complexes. Beaucoup d'espèces produisent des sécrétions toxiques via la présence de glandes à venin dans la peau.

Salamandridae - Pleurodelinae (Calotritons, euproctes et tritons)

En France métropolitaine, la sous-famille des Pleurodelinae rassemble 5 genres et 8 espèces : le Calotriton des Pyrénées (Calotriton asper), l'Euprocte de Corse  (Euproctus montanus),  le Triton palmé (Lissotriton helveticus), le Triton ponctué (Lissotriton vulgaris),  le Triton alpestre (Ichthyosaura alpestris), le Triton crêté (Triturus cristatus), le Triton bourreau ou Triton crêté italien (Triturus carnifex) et le Triton marbré (Triturus marmoratus). Ce sont des amphibiens de taille petite à moyenne. La plupart des espèces acquièrent des crêtes dorsales, des nageoires caudales et/ou des palmures au cours de leurs phase aquatique (en période de reproduction).

(4/8)

Salamandridae - Salamandrinae (Salamandres)

En France métropolitaine, la sous-famille des Salamandrinae rassemble 2 genres et 4 espèces : la Salamandre tachetée (Salamandra salamandra), la Salamandre de Corse (Salamandra corsica), la Salamandre noire (Salamandra atra) et la Salamandre de Lanza (Salamandra lanzai). Ce sont des amphibiens de taille petite à moyenne, qui une fois passé la métamorphose, ne connaissent plus de phase aquatique.

(1/4)

Plethodontidae

En France métropolitaine, les Plethodontidae sont représentés par une unique espèce, le Spélerpès de Strinati (Speleomantes strinatii).

(0/1)

Anoura (Anoures)

En France métropolitaine, l'ordre des  Anoura (anoures) rassemble 26 espèces réparties dans 8 familles : les Alytidae, les Bombinatoridae, les Pipidae, les Pelodytidae, les Pelobatidae, les Hylidae et les Bufonidae.


Archeobatrachia

Les Archaeobatrachia sont un sous-ordre d'anoures qui rassemble 4 familles ayant conservé des caractères primitifs.

Alytidae (Alytes et Dscoglosses)

Les Alytidae sont uniquement représentés dans la région du Paléarctique occidental. La France métropolitaine rassemble 3 genres et 11 espèces réparties en deux sous-familles : les Alytinae (1 genre et 1 espèces) et les Discoglossinae (1 genres et 3 espèces).

le mâle accroche ses pattes avants dans la région de la hanche ou lombaire de la femelle, donc devant les pattes postérieures, ce qu'on appelle
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-10137-amplexus.htm
Type III: les bouches sont kératinisées, avec denticules et crampons. Ils apparaissent dans les Archéobatraciens.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-9264-tetard.html
Type III: les bouches sont kératinisées, avec denticules et crampons. Ils apparaissent dans les Archéobatraciens.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-9264-tetard.html
Type III: les bouches sont kératinisées, avec denticules et crampons. Ils apparaissent dans les Archéobatraciens.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-9264-tetard.html
Type III: les bouches sont kératinisées, avec denticules et crampons. Ils apparaissent dans les Archéobatraciens.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-9264-tetard.html
Type III: les bouches sont kératinisées, avec denticules et crampons. Ils apparaissent dans les Archéobatraciens.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-9264-tetard.html
les bouches sont kératinisées, avec denticules et crampons. Ils apparaissent dans les Archéobatraciens.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-9264-tetard.html
les bouches sont kératinisées, avec denticules et crampons. Ils apparaissent dans les Archéobatraciens.
Lire plus: https://www.aquaportail.com/definition-9264-tetard.html

Alytidae - Alytinae (Alytes)

En France métopolitaine, la sous-famille des Alytinae est uniquement représentée par l'Alyte accoucheur  (Alytes obstetricans). Les Alytes sont des amphibiens de petite taille, trapus et dotés de pupilles verticales. Pendant l'accouplement le mâles enroulent  autour de ses pattes postérieures un chapelet d’œufs auquel il assure une humidité constante. Lorsque l'éclosion est proche, il se dirige vers un point d'eau pour que les têtards soit dans l’eau en quittant les œufs. Ces têtards sont de type  III (les bouches sont kératinisée avec denticules et crampons). L'amplexus est de type lombaire (le mâle accroche ses pattes avants dans la région de la hanche ou lombaire de la femelle, soit devant les pattes postérieures).

(1/1)

Alytidae - Discoglossinae (Discoglosses)

En France métropolitaine, la sous-familles des Discoglossinae est représentée par 3 espèces : le Discoglosse peint (Discoglossus pictus), le Discoglosse Corse (Discoglossus montalentii) et le Discoglosse sarde (Discoglossus sardus). Les Discoglosses sont des amphibiens de taille moyenne à petite. La pupilles est triangulaire ou en gouttelette inversée ; la moitié supérieure de l’œil est généralement plus claire que la moitié inférieure. Le tympan est à peine visible. Plusieurs lignes discontinues de verrues (parfois peu visibles) sont généralement présentes sur le dos. Les taches de coloration sont très variables et toutes les espèces peuvent être unis ; Discoglossus pictus   peut aussi être rayées . 

(2/3)

Bombinatoridae (Sonneurs)

Les Bombinatoridae sont représentés par 2 genres et 8 espèces en Eurasie dont 2 espèces sont présentes en France métropolitaine :  le Sonneur à ventre jaune (Bombina variegata), espèce indigène et le Sonneur à ventre de feu (Bombina bombina), espèce exogène, introduite dans la région Grand-Est. Ce sont des amphibiens de petite taille, à face dorsale grisâtre et rugueuse et à face ventrale colorée (pour signifier la toxicité de l'animal) qu'ils exposent en cas de danger via un réflex d'Unken.

(0/2)

Mesobatrachia

Les Mesobatrachia sont un sous-ordre d'anoures qui rassemble 6 familles. Ces dernières faisant la jonction entre les Archeobatrachia ayant conservé des caractères primitifs et les Neobatrachia, les anoures "modernes".

Pipidae (Xénope)

En France métropolitaine, les Pipidae sont représentés par une unique espèce : le Xénope lisse (Xenopus laevis). Il s'agit d'un amphibien originaire d'Afrique qui à l'issue de divers programmes de recherche a été introduit dans plusieurs pays d'Europe. Depuis le Xénope est considéré comme une espèce invasive car il consomme les œufs et les larves des espèces autochtone et contribue à la propagation de la chytridiomycose et des ranavirus en tant que vecteur asymptomatique.

(0/1)

Pelodytidae (Pélodyte)

En France métropolitaine, la famille des Pelodytidae est uniquement représentée par le Pélodyte ponctué (Pelodytes punctatus). Ce sont des amphibiens de petite taille, très discrets qui présentent la particularité de coasser en position dressée. En période de reproduction, les mâles développent des callosités sombres sur les avant-bras.

(1/1)

Pelobatidae (Pélobates)

En France métropolitaine, les Pelobatidae sont représentés par le Pélobate cultripède (Pelobates cultripes) et le Pélobate brun (Pelobates fuscus). Ce sont des amphibiens fouisseurs, de taille moyenne, trapus, à pupilles verticales. Les Pélobates se caractérisent notamment par une absence de glandes parotoïde et la présence de couteaux métatarsiens cornés qui leurs permettent de creuser pour s'enfouir dans les sols meubles. L'amplexus est de type lombaire.

(0/2)

Neobatrachia

Les Neobatrachia regroupent les anoures dits "modernes".

bufonidae (Crapauds vrais)

Les Bufonidae rassemblent environ de 630 espèces et 52 genres dans le monde. La France métropolitaine rassemble 5 espèces : le Crapaud commun (Bufo bufo), le Crapaud épineux (Bufo spinosus), le Crapaud vert européen (Bufotes viridis), le Crapaud vert des Baléares (Bufotes balearicus) et le Crapaud calamite (Epidalea calamita). Les  Bufonidae regroupent les crapauds dit, "vrai", avec des pattes antérieures raccourcies, des membres postérieurs utilisés pour la marche ou le saut, une peau sèche et verruqueuse et des glandes paratoïdes positionnées derrière de grands yeux. Les Bufonidae sécrètent des toxines cutanées puissantes, qui peuvent être fatals aux prédateurs lorsqu'ils sont ingérés.

(3/5)

Hylidae (Rainettes)

La famille des Hylidae rassemble 55 genres et plus de 900 espèces réparties en trois sous-familles dans le monde : les Hylinae (45 genres), les Pelodryadinae (plus de 200 espèces et 3 genres) et les Phyllomedusinae (7 genres).  Ce sont des rainettes ou grenouilles de taille petite à grande qui possèdent des pupilles horizontales et généralement des disques adhésifs qui permet à ces grenouille de se déplacer dans la végétation. Il existe de nombreux modes de reproduction au sein de cette famille.

Hylidae - Hylinae

En France, les Hylidae sont représentés par la sous-famille des Hylinae avec 4 espèces : la Rainette verte (Hyla arborea), la Rainette méridionale (Hyla meridionalis), la Rainette ibérique (Hyla molleri) et la Rainette sarde (Hyla sarda).

(2/4)

Ranidae (Grenouilles vraies)

Les Ranidae rassemblent environ 443 espèces et 26 genres dans le monde. Le têtard présente un spiracle simple situé à gauche et des pièces buccales complexes.

Ranidae - Raninae

En France métropolitaine, la sous-famille des Raninae est représentée par 3 genres et 10 espèces : les grenouilles dites brunes du genre Rana : la Grenouille rousse (Rana temporaria), la Grenouille des champs (Rana arvalis), la Grenouille des Pyrénées (Rana pyrenaica),  la Grenouille agile (Rana dalmatina) ; les grenouilles dites vertes, du genre Pelophylax : la Grenouille de Lessona (Pelophylax lessonae), la Grenouille de Berger (Pelophylax bergeri), la Grenouille rieuse (Pelophylax ridibundus), la Grenouille de Pérez (Pelophylax perezi), la Grenouille de Graf (Pelophylax grafi), la Grenouille d'Esculente (Pelophylax esculentus) et 3 hybrides connues à ce jour ; une espèce exogène introduite, la Grenouille taureau (Lithobates catesbeianus), originaire d'Amérique du Nord.

(5/11)